Menu

Breve

Espagne : VOX taxe le Maroc de «refuser» le rapatriement des mineurs isolés à Ceuta et Melilla

Publié
Teresa López, députée nationale de VOX à Ceuta / DR.
Temps de lecture: 1'

Le gouvernement espagnol a déclaré avoir informé le Maroc que les autorités de Ceuta et de Melilla avaient formulé une demande de rapatriement de près de 400 mineurs non accompagnés, ce à quoi Rabat n’aurait pas réagi. Cette annonce a été faite à travers la réponse à une question de la députée nationale de VOX à Ceuta, Teresa López, qui a demandé à l’exécutif central si des actions avaient été effectuées à ce sujet, selon Ceuta TV.

Ainsi, le parti d’extrême-droite a indiqué, sur la base de la réponse du gouvernement, que jusqu’au premier trimestre de 2020, un total de 403 demandes de rapatriement de mineurs marocains a été envoyé au Maroc, sur plus de 2 000 MENA qui se trouveraient entre Ceuta et Melilla. VOX indique que selon l’exécutif de Sánchez, près de 296 rapports nécessaires à cet effet ont été préparés jusqu’à la fin 2019 et soumis aux autorités consulaires marocaines, puis 107 jusqu’au premier trimestre de 2020.

Ces requêtes seraient restées sans réponses de la part du Maroc, d’après VOX qui surfe sur la question des mineurs, sur le ton du reproche. «Selon les rapports des bureaux de l’immigration de Ceuta et Melilla, les autorités consulaires marocaines n’ont pas répondu à ces demandes», indique la même source.

VOX estime qu’une éventuelle non-réponse serait «un nouveau signe que le pays voisin n’est pas disposé à respecter l’accord bilatéral, signé en 2007, sur la coopération dans le domaine de la prévention de l’émigration des mineurs non accompagnés, de leur protection et leur retour concerté».

Article modifié le 2020/09/27 à 19h00

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/