Menu

Breve

Espagne : Pas de commission interministérielle pour examiner «l'asphyxie» de Ceuta et Melilla par le Maroc

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

La droite au pluriel en Espagne a subi un revers à la Commission des Affaires étrangères à la Chambre des représentants, rapportent des médias ibériques. La proposition présentée par le groupe du Parti Populaire proposant la création d’une «commission interministérielle» chargée d’examiner les conséquences de ce qu’ils qualifient d’ «asphyxie» des économies de Ceuta et Melilla par le Maroc, a été rejetée.

L’initiative a eu l’adhésion du PP, Vox et Ciudadanos, formant partie du bloc de la droite au Parlement. Les trois partis ont, d’ailleurs, sollicité l’Union européenne pour intégrer les deux villes dans l’union douanière.

La formation d’extrême droite a même suggéré d’intégrer le département de la Défense dans le tour de table de ladite commission sous prétexte que les deux «enclaves sont stratégiques» pour la sécurité de l'Espagne» et «accueillent plusieurs groupes militaires».

En revanche les autres groupes, soutenant le gouvernement de coalition de gauche présidé par Pedro Sanchez, ont tous voté contre la proposition du Parti Populaire.

Ce rejet indique que l’exécutif espagnol ne souhaite pas, du moins en ce moment,  une escalade avec le Maroc sur la question de Ceuta et Melilla, privilégiant plutôt la voie du dialogue.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/