Menu

Breve

France : Le suspect principal de l’attaque de Paris «assume» ses actes

Publié
Intervention des secours après l'attaque au couteau devant les anciens locaux de Charlie Hebdo / Ph. Alain Jocard - AFP
Temps de lecture: 1'

Interpellé hier peu après son attaque au couteau devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, le suspect principal a déclaré assumer son geste. Pakistanais âgé de 18 ans, il a reconnu ne pas avoir supporté la republication des caricatures du prophète Mohammed par le magazine satirique.

Gardé à vue peu après les faits, il a indiqué, samedi, qu’il «situe dans le contexte de la republication des caricatures (de Charlie Hebdo, ndlr) qu’il n’a pas supportée», a ajouté une source proche de l’enquête, citée par l’AFP.

Les sources policières indiquent également qu’un ancien colocataire a été interpelé. Tous deux ont résidé «dans un hôtel social» à Cergy (Val-d’Oise). Par ailleurs, cinq autres hommes qui se trouvaient dans l’un des domiciles du principal suspect, à Pantin (Seine-Saint-Denis), sont aussi gardés à vue. Deux domiciles présumés du jeune pakistanais ont été perquisitionnés, à Cergy et Pantin.

De son côté, un individu se trouvant sur les lieux de l’attaque aux moments des faits a été relâché. Gardé à vue dans un premier temps, il serait plutôt un témoin, qui a poursuivi l’auteur et a ensuite été menacé. En tout, l’attaque aura fait deux blessés graves au sein de l’équipe de l’agence de production Premières Lignes.

Les faits interviennent en marge du lancement du procès de l’attentat de Charlie Hebdo, en janvier 2015. Le parquet national antiterroriste a été saisi de l'enquête pour «tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste», confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon l’AFP.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, estime que «c’est un acte de terrorisme islamiste».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/