Menu

Breve

Maroc : Le procès d'Abdelali Hamieddine reporté à mars 2021 à cause de la Covid-19

Publié
Abdelali Hamieddine est poursuivi pour «complicité de meurtre» dans le cadre de cette affaire dont les faits remontent à 1993. / Ph. DR
Temps de lecture: 1'

La chambre criminelle de première instance de la Cour d'appel de Fès a décidé, ce mardi, de reporter au 30 mars 2021 le procès du conseiller parlementaire Abdelali Hamieddine, poursuivi pour «complicité de meurtre de Mohamed Aït Ljid Benaïssa» en 1993.

Selon plusieurs sources médiatiques, la séance d'aujourd'hui a été reportée, en raison du fait que l’un des juges chargés de cette affaire aurait été testé positif au coronavirus.

Début décembre 2018, le juge d’instruction à la Cour d’appel de Fès a décidé de poursuivre le secrétaire régional du PJD de la région Rabat-Salé-Kénitra, dans le cadre de cette affaire. Ancien président du Forum de la dignité pour les droits de l’Homme, Hamieddine fait l’objet de plaintes déposées par la famille du défunt, la dernière datant de fin 2017.

Pour rappel, Mohamed Aït Ljid Benaïssa a été tué à la suite de violences survenues le 25 février 1993 à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdallah (Fès). Ces affrontements, qui avaient opposé étudiants de gauche et islamistes, avaient évolué en course-poursuite dans la ville, avant de se terminer par la mort de Aït Ljid.

Depuis, Hamieddine a purgé une peine de deux ans de prison entre 1994 et 1996, accusé de «participation à une réunion séditieuse au cours de laquelle sont exercées des violences ayant entraîné la mort».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/