Menu

Breve

Congrès extraordinaire du PJD : Le conseil national botte en touche

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Au PJD, les jeunes auteurs du mémorandum appelant à un congrès extraordinaire commencent doucement à faire bouger les lignes. Si pour le moment, il est encore prématuré de parler d’un mouvement de redressement chez les islamistes à l’instar de celui que connait le RNI, hier, leur texte a fait l’objet d’un examen par le bureau du conseil national sous la présidence de Driss Azami.

Les membres de l’instance ont exprimé «leur fierté» de cette initiative qui atteste de l’engagement des jeunes «dans la poursuite de l’édification démocratique et leur volonté de préserver l’esprit réformiste et l’unité et les principes du parti», indique le parlement de la Lampe dans un communiqué rendu public ce samedi après-midi.

Au-delà du ton paternaliste, l’instance n’a pas accordé sa bénédiction au mémorandum en question. «En ce qui concerne l'activation de l'objet de la demande, le bureau a estimé que cela nécessite la mise en œuvre des procédures et résolutions prévues dans les dispositions des règlements internes et des statuts internes du conseil national du parti par quiconque ayant la qualité d'activer ces procédures et ces dispositions», précise la même source.

«Pour que cette initiative soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine session du parlement de la Lampe, il faut qu’elle obtienne l’adhésion du 1/10e de ses membres. Ce qui n’est pas le cas actuellement», nous avait expliqué précédemment un membre du bureau du conseil national du PJD.

En attendant, le bureau du conseil national du parti a opté pour jouer la montre. Le «parlement» du PJD a décidé de confier à la présidente de la Commission politique des politiques publiques d’ «approfondir la discussion» sur les questions soulevées par le mémorandum afin d'«apporter les réponses communes et les propositions appropriées».

Le communiqué du bureau du conseil national a été publié sur le site officiel du parti. Un geste de bonne volonté du secrétaire général suite au refus du directeur général du PJD de recevoir le mémorandum il y a 3 jours.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/