Menu


Nador : Les autorités interdisent un autre sit-in réclamant la réouverture des frontières avec Melilla

Publié
Une précédente marche du bureau syndical des travailleuses et travailleurs ayant des permis d’emplois à Melilla, organisée à Nador. / Ph. Ariffino
Temps de lecture: 1'

A Nador, les représentants du ministère de l’Intérieur ont interdit à nouveau un autre sit-in réclamant la réouverture des frontières avec Melilla, initialement prévu dans l’après-midi de ce mercredi 16 septembre devant le siège de la préfecture.

Cette fois, ils ont signifié l’interdiction par écrit aux organisateurs de l’action de protestation à savoir : le bureau syndical des travailleuses et travailleurs ayant des permis d’emplois à Melilla, affilié à l’Union marocaine du travail (UMT).

Les autorités redoutent que le sit-in ne constitue «une violation à la sécurité et l’ordre généraux ainsi qu’aux dispositions de l’état d’urgence sanitaire», indiquent-elles dans un document parvenu à notre rédaction.

Et pourtant, le 21 août, ces mêmes autorités locales avaient autorisé une manifestation de la même organisation syndicale devant le siège de l’UMT, qui a demandé la fin de la fermeture des frontières avec Melilla.

Pour mémoire, le dimanche 13 septembre, le sit-in à l’appel du Syndicat national méditerranéen des transports et des professions libérales (SNMTP) portant la même revendication, a été interdit.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/