Menu

Santé Publié

Coronavirus : Testé au Maroc, le vaccin de Sinopharm a été injecté à plus de 100 000 Chinois

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / Ph. AFP

En Chine, plus de 100 000 personnes ont été vaccinées contre le nouveau coronavirus, depuis juillet dernier. Alors que les essais cliniques n’ont pas encore touché à leur fin, cette opération a été menée par Sinopharm, entité publique qui développe deux principaux vaccins, et qui mène ses essais également au Maroc. Le 7 septembre, le fabriquant cité par Vox a en effet dit avoir procédé aux injections sur une centaine de milliers de personnes.

Les autorités chinoises ont autorisé l’utilisation urgente de trois vaccins expérimentaux, en troisième phase des essais. Parmi eux, deux sont développés par la China National Biotec Groupe Co., filiale de Sinopharm, en plus d’un par la société biopharmaceutique Sinovac.

L’entreprise a d’ailleurs déclaré que 90% de ses employés et leurs proches ont été vaccinés. Les injections ont concerné, par ailleurs, le personnel médical, celui des douanes, des diplomates et le personnel de l’industrie des services. Mais ce n’est qu’à la fin du mois d’août que ces vaccinations ont été rendues publiques. 

Ultime étape, la troisième phase des tests permet de mieux connaître les effets secondaires du vaccin et qui n’auraient pas été identifiées au cours des deux premières étapes des essais. Le gouvernement chinois et Sinopharm n’ont pas encore rapporté de cas d’effets indésirables après l’injection. Pour l’heure, aucune des personnes ayant été vaccinées n’aurait contracté la covid-19.

Au Maroc, 5000 volontaires seront soumis à ces essais cliniques de Sinopharm. Ils seront répartis en trois groupes sur les trois hôpitaux. Isolés pendant 40 jours, ils feront l'objet d'un suivi et un contrôle quotidiens par des équipes médicales.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/