Menu


Tanger : Le kidnappeur et tueur présumé d’Adnane vivait près du domicile de l’enfant

Après l’avoir enlevé, violé et tué, le kidnappeur présumé du petit Adnane (11 ans) a été arrêté par la police tangéroise, dans la nuit de vendredi à samedi.

Publié
Adnane Bouchouf accompagné de son ravisseur présumé / DR.
Temps de lecture: 2'

Aux premières heures de ce samedi, la police de Tanger a pu situer et interpeller le violeur et tueur présumé d’Adnane Bouchouf, qui avait disparu au courant de la semaine. En effet, la disparition de cet enfant de 11 ans est restée un mystère pour le voisinage, habitué à voir quotidiennement le petit garçon dans le quartier.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le corps sans vie de l’enfant a été trouvé recouvert de terre, à quelques pas de la résidence du suspect. Peu après, ce dernier a été arrêté. Il s’agit en effet du même homme qui apparaissait en compagnie de l’enfant sur une vidéo de surveillance ayant documenté l’enlèvement, dont les riverains ne se sont pas aperçus. 

Selon un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), le criminel présumé est un jeune homme de 24 ans, travaillant dans la zone industrielle de Tanger. Les éléments de la police le soupçonnent ainsi d’homicide volontaire sur mineur avec attentat à la pudeur.

Un elèvement qui n’aurait pas attiré l’attention des passants

Le jour même de la disparition, la famille d’Adnane a alerté la police de la zone de Béni Makada. Les recherches ont permis d’établir le caractère criminel ce qui s’est avéré être un enlèvement, justement sur la base des enregistrements vidéo d’une boutique munie d’une caméra-surveillance donnant sur son entrée. Les images ont alors montré un individu adulte, s’éloignant avec sa victime du domicile parental.

La DGSN a également indiqué que contrairement à certains témoignages affirmant que l’homme était inconnu au quartier, le suspect résidait près de la victime. Après son arrestation, il a été dirigé vers le lieu où il s’est débarrassé de la dépouille.

«Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu'il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et commis l’homicide volontaire, le même jour et à la même heure, avant de procéder à son enterrement près de son domicile.»

DGSN

Alors que le corps d’Adnane a été transféré à l’hôpital régional de Tanger pour les besoins de l’autopsie, le prévenu a été placé en garde à vue, pour les suites de l’enquête. Il en est de même pour les trois colocataires du principal suspect. Selon des source sécuritaires citées par 2m.ma, «ils auraient reconnu leur ami sur les images de caméra-surveillance diffusées sur la toile sans en aviser les services de sécurité».

La même source indique que les colocataires auraient aussi remarqué un changement de comportement chez le suspect depuis lundi, jour de son passage à l’acte.

Article modifié le 2020/09/12 à 14h16

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/