Menu

Breve

Amnesty International Maroc lance une campagne pour la libération d’Omar Radi

Publié
Le journaliste et militant Omar Radi, devant le tribunal de Casablanca, au Maroc, le 12 mars 2020. / Ph. Youssef Boudlal - Reuters
Temps de lecture: 1'

Amnesty International Maroc a lancé, mercredi, une campagne pour la libération du journaliste Omar Radi. Sur sa page Facebook, l’ONG a indiqué que cette action est menée au niveau mondial afin d’appeler les autorités marocaines à «libérer Omar Radi jusqu'à son procès, à moins qu'elles ne puissent prouver devant un tribunal que le priver de sa liberté est une mesure nécessaire et proportionnée».

L’ONG rappelle que le journaliste a été accusé, le 29 juillet dernier, d’«atteinte à la sécurité nationale» et de «viol». «Les autorités marocaines harcèlent Omar depuis qu'Amnesty International a publié un rapport en juin 2020 dans lequel elle a révélé que les autorités l'espionnaient illégalement via son téléphone», ajoute-t-elle.

Amnesty International Maroc rappelle qu'«Omar Radi est un critique éminent du bilan du gouvernement en matière de droits humains et a mené des enquêtes sur la corruption des autorités».

A travers cette campagne, elle appelle à un «passage «à l'action» et invite les militants à adresser des lettres au chef du gouvernement marocain, pour l’exhorter à libérer le journaliste.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/