Menu

Article

Ségolène Royal au festival de raï d’Oujda : «Je suis venue rencontrer les Marocains»

Invitée d’honneur du festival international de musique rai à Oujda, Ségolène Royal a été chaleureusement accueillie en terre «oujdie». A son arrivée à son hôtel, vendredi 25 juillet 2008 à 19 heures, elle a eu droit à un accueil musical orchestré par des troupes locales avec au menu des musiques traditionnelles. Surprise et touchée, «Sego» avait du mal à masquer son émotion.
Publié
DR
Temps de lecture: 2'
Accompagnée de sa garde rapprochée composée essentiellement de franco-marocains : Najat Vallaud-Belkacem (une future maman), Kamal Chibli, Brahim Abou ou encore M’jid Guerrab, Ségolène Royal a profité de sa première venue officielle au Maroc (elle a avoué s’être rendue à plusieurs reprises au Maroc à titre privé) pour visiter les chantiers lancés dans la région de l’oriental sous le regard du wali de la région, Mohamed Ibrahimi.

«C’est aussi pour moi l’occasion de prendre la mesure des différents grands travaux que connaît la région d’Oujda. Une région en plein mouvement», déclarait-elle. Sur son «statut» d’invité d’honneur pour le compte de la deuxième édition du festival international de raï à Oujda, Ségolène Royal précise que «ma région (Poitou-Charentes) est particulièrement active en matière d’activité culturelle et d’organisation d’évènements culturels comme des festivals. Je suis consciente de l’investissement humain et l’énergie que les bénévoles doivent déployés».

Sa venue au festival d’Oujda aura-t-elle pour conséquence de donner plus de volume à la manifestation ? «Si tel est le cas, je ne peux que m’en féliciter», réplique la candidate à la fonction de Premier secrétaire du parti socialiste français.

Acclamée par des artistes comme par le public venu nombreux (ils étaient plus de 60 000 personnes chaque soir), Ségolène Royal a multiplié les poses photos à la demande des jeunes comme des moins jeunes, des journalistes comme des représentants de l’Etat,… «Je suis venue au Maroc pour rencontrer la population marocaine» lâche-t-elle entre deux prises photos.

Alors que les représentants de l’Etat, le personnel politique (et la présence de trois ministres du gouvernement El Fassi), des décideurs économiques, des sportifs de haut niveau (Hicham El Guerrouj, Abdelatif Benazzi), assistaient au déroulement de la soirée de clôture (samedi soir), «Ségo», elle, avait dû mal à tenir en place. En effet, elle a tenu à saluer les artistes dans leurs loges et à encourager les organisateurs. Sans oublier les techniciens et autres artisans de la manifestation.

Avec Cheb Khaled, le roi de la musique raï, Oujda se souviendra longtemps de sa «reine» d’un soir, en la personne de Ségolène Royal. « Elle a été très touchée par les marques d’affection à son égard », déclare Kamal Chibli.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com