Menu

Article

Deux avions F-5 marocains ont-ils pénétré l’espace aérien de l’Espagne ?

Alors que le gouvernement espagnol n’a toujours pas commenté la vidéo montrant le roi Mohammed VI, à bord de son yacht, dans les eaux de Ceuta, il doit faire face à des informations sur une éventuelle pénétration de deux avions des FAR dans l’espace aérien ibérique.  

Publié
Avion de chasse F-5 Jet marocain / Archive - Ph. Wikipedia (cc)
Temps de lecture: 2'

Deux avions des Forces armées royales ont-ils pénétré dans l’espace aérien espagnol ? Le 9 août la publication The Political Room, spécialisée en politique étrangère, répondait par l’affirmative dans un article intitulé : «Incidents avec le Maroc, une zone grise ?».

Trois jours après la publication de ces «révélations», le média a été contraint de réviser le texte signé par Javier Jordan, un professeur de science politique à l’université de Granada qui se présente sur son compte Twitter comme expert en études stratégiques et militaires et directeur de la revue Global Strategy.

Il affirme que deux avions de type F-5 des FAR ont effectué une incursion dans l’espace aérien espagnol avant qu’ils ne soient interceptés par deux Eurofighters, soutenus lors de l’opération par un avion ravitailleur de carburant, et forcés de regagner le territoire marocain.

«Face à diverses critiques assez bien fondées que nous avons reçues via Twitter, et notamment via certains messages et emails privés, j'ai pris la décision de modifier temporairement l'article afin de clarifier certaines questions sur lesquelles les commentaires ont certainement émis des doutes importants», explique Yago Rodriguez, le directeur du The Political Room. Le responsable ne donne pas de détails sur les parties qui lui auraient suggéré de revoir la première copie.

Nouveau rebondissement et des interrogations

Mais ce samedi 15 août, The Political room a purement et simplement retiré l’article de son site web sans avancer, cette fois, la moindre explication. Un retrait qui n’est, d’ailleurs, pas le premier sur ce même sujet. Le site d’actualité Ceutaldia a également effacé toute trace de son article se contenant d'afficher une «erreur 404». Des retraits inexpliqués sur un sujet sensible en Espagne qui ont piqué la curiosité de certains médias ibériques.

On apprend que la balle est désormais dans le camp du ministère espagnol de la Défense, appelé à donner sa version sur ce sujet. Une sortie qui être suivie de près par les partis d’opposition et pourrait alimenter de nouvelles polémiques à droite et à l'extrême droite, friandes de gonfler la menace militaire marocaine.

La marge de manœuvre du gouvernement sera alors réduite, et devra répondre aux inquiétudes ou annoncer des investigations. Mais si elles sont avérées, les «révélations» sur la pénétration de l’espace aérien de l’Espagne par deux avions des FAR devrait interroger l’efficacité des systèmes de radars installés par la défense espagnole pour le contrôle du sud du Gibraltar ainsi que ceux de l’OTAN.

C'est à l'est de Madrid, sur la base de Torrejon que le centre d'opérations aériennes combinées de l’alliance atlantique est situé. Sa mission est «de planifier, diriger, coordonner, surveiller, analyser et rendre compte des opérations des moyens de police aérienne qui lui sont assignés en temps de paix. La zone de responsabilité de l'unité comprend l'espace aérien européen de l'OTAN au sud des Alpes», indique le site de l'alliance atlantique. Le centre est placé sous le commandement du lieutenant général de l’armée de l’air espagnol, ajoute la même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com