Menu


Coronavirus : La Suisse classe le Maroc parmi les Etats à risque

Publié
Aéroport de Genève / DR.
Temps de lecture: 1'

A partir de dimanche 16 août, le Maroc sera répertorié parmi les 160 Etats à risque hors Union européenne, et pour lesquels des restrictions d’entrée s’appliquent en Suisse, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus. Avec cette décision, le pays devient le troisième de l’UE à exclure le royaume des pays sûrs, après les Pays-Bas et la Suède.

Cette liste a été publiée et mise à jour par le Département fédéral de justice et police (DFJP). En dehors des voyageurs issus de la zone Schengen, peu en provenance de pays tiers pourraient être admis sur le territoire, sauf cas de force majeure justifié.

Pour leur part, «les ressortissants d’Andorre, d’Australie, de Bulgarie, du Canada, de Chypre, de Corée du Sud, de Croatie, de Géorgie, d’Irlande, du Japon, de Monaco, de Nouvelle-Zélande, de Roumanie, du Rwanda, de Saint-Marin, de Thaïlande, de Tunisie, d’Uruguay et du Vatican peuvent entrer en Suisse aux mêmes conditions qu’avant la crise du coronavirus», mais «peuvent toutefois être soumis à une quarantaine», indique le site d’information suisse 24heures.

Tous les Etats hors Schengen en dehors de ceux cités, y compris le Maroc, figurent aussi sur la liste des pays à risque du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM). «Pour les ressortissants de ces pays, l’entrée sera en principe refusée à compter de dimanche», ajoute la même source. En dehors de ces restrictions, depuis le 6 juillet dernier, tout voyageur arrivé en Suisse en provenance d’un pays ou d’une région connaissant un taux d’infection élevé a été soumis à une quarantaine.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/