Menu

Article

Maroc : Malgré la crise, l’industrie automobile garde tous ses atouts

Le Maroc reste le «premier marché de la région Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA)», selon l’indice de risque / récompense de la production automobile établi par Fitch Solutions. Et bien qu’il soit impacté par la pandémie du coronavirus, l’effet net de sa contre-performance sur l’entrée des devises peut être «moins prononcé».

Publié
L'usine Renault à Tanger. / DR
Temps de lecture: 3'

Bien qu’elle se soit contractée, dans un contexte morse sous les effets de la pandémie du nouveau coronavirus, l’industrie automobile nationale garde toutefois ses atouts. Ainsi, grâce à de «solides perspectives de croissance de la production», de faibles coûts de main-d'œuvre et une politique industrielle positive, le Maroc est le «premier marché de la région Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA) dans l’indice de risque / récompense de la production automobile» établi par Fitch Solutions.

Selon une mise à jour publiée mercredi par ce dernier, le Maroc surpasse ainsi la moyenne régionale en termes de croissance de la production de véhicules, du volume de production de véhicule, de capacité de fabrication, du risque logistique et de la force de la politique industrielle. Il fait aussi mieux pour les indices de risque politique à long et à court terme et de risque opérationnel.

Une bonne croissance de la production de véhicules

Selon le Fitch Solutions Country Risk & Industry Research, «le score global de l'indice de risque / récompense de la production automobile (RRI) du Maroc est de 46,7 sur 100, ce qui le classe comme le marché le plus attractif de la région MENA pour les opportunités de production, mais place le pays juste en dessous de la moyenne mondiale de 50,0».

«Le score le plus élevé du Maroc, à la fois du côté des récompenses de l'industrie et dans l'ensemble, concerne la croissance de sa production de véhicules, à 83,9 sur 100, sur la base de nos prévisions de croissance de la production, bien que ce soit en baisse par rapport à 92,9 au dernier trimestre», ajoute-t-on.

Et d’expliquer que parmi les raisons pour lesquelles les entreprises du secteur choisissent le Maroc pour leurs usines, le score moyen du coût de la main-d'œuvre, qui s’élève à 66,1 sur 100, indiquant des coûts de main-d'œuvre bas, tout comme la force de sa politique industrielle, avec un score de 81,3 sur 100. Et de rappeler que «le gouvernement soutient activement le développement de l'industrie» automobile au Maroc.

Pour les scores les plus bas du pays, Fitch Solutions estime qu’ils «montrent là où le pays a encore une marge de développement». Et de rappeler que le Maroc obtient un score de seulement 35,7 sur 100 pour la capacité du secteur manufacturier du pays en général. «Nous devrions nous attendre à ce que cela s'améliore au fil du temps à mesure que des secteurs tels que la fabrication d'automobiles se développent davantage», prévoit-on.

Cependant, le Maroc doit également améliorer son réseau logistique du pays et la croissance de la main-d'œuvre active. L’institution pointe du doigt le score relativement faible de 32,1 sur 100 pour le risque logistique, qui mesure la qualité et la fiabilité du réseau logistique du pays. «Étant donné que de nombreuses entreprises choisissent le Maroc pour sa position géographique entre la région MENA et l'Europe et les opportunités commerciales qui en découlent, cela devrait être un domaine sur lequel se concentrer», conclut-on.

Automobile et Covid-19 : l’effet net de la contre-performance peut être «moins prononcé»

Dans une analyse publiée la semaine dernière, le Policy Center for the New South s’est lui-aussi intéressé à l’industrie automobile au Maroc, sous un autre angle.

Rappelant que «le secteur n’est pas resté à l’abri de ce contexte mouvementé» et que «les performances à l’exportation dénotent d’un recul de près de 40% du chiffre d’affaires sur la première moitié de l’année», l’article de l’économiste Abdelaziz Ait Ali, intitulé «Industrie automobile nationale face à la Covid-19 : Faut-il se préoccuper de l’impact sur le compte courant ?» estime toutefois que «l’effet net de cette contraction sur l’entrée des devises ne devrait pas être aussi important».

Il cite ainsi deux raisons principales. La première est liée à la «forte dépendance du secteur vis-à-vis des intrants importés qui réduirait ainsi la demande du secteur en biens intermédiaires». Quant à la deuxième, elle a «trait à la prépondérance du capital étranger dans le secteur, lequel capital verra ses rapatriements de bénéfices se tasser».

Plus loin dans cette analyse, l’économiste considère qu’«il est important de souligner que l’effet net de la contre-performance du secteur sur les équilibres externes est à relativiser et peut être moins prononcé».

L'usine PSA à Kénitra. / DRL'usine PSA à Kénitra. / DR

«Durant les 3 premiers mois de l’année, les exportations du secteur automobile ont reculé de près du quart par rapport à la même période de l’année 2019, avant même que l’état d’urgence et le confinement soient décrétés dans le royaume», rappelle-t-il.

Les produits finis, notamment ceux de l’assemblage, ont été particulièrement touchés, à hauteur de 36%, suivis par les semi-produits (26% pour le câblage et 13% pour les produits d’intérieur du véhicule et sièges). Et au fil des mois, la situation a rapidement empiré avec une baisse des exportations passant à près de 40%, «de manière plus prononcée cette fois-ci pour les produits intermédiaires», ajoute-t-il.

De ce fait, en valeur absolue, le recul est équivalent à 13,9 milliards de dirhams sur les 5 mois de l’année, alors que «si le secteur clôture l’exercice 2020 sur la même contre-performance, le manque à gagner pour le secteur automobile franchirait les 33 milliards de dirhams, ou l’équivalent de 3% du PIB», conclut l’analyse.

Bilan Coronavirus dans le monde
100 274 613
Contaminations
2 157 444
Décès
55 387 720
Guérisons
 
Contaminations
Morts
États-Unis
25 443 699
425 216
Inde
10 689 527
153 724
Brésil
8 933 356
218 878
Russie
3 716 228
69 391
Royaume-uni
3 700 268
100 359
France
3 138 498
74 250
Espagne
2 629 817
56 794
Italie
2 485 956
86 422
Turquie
2 442 350
25 344
Allemagne
2 164 043
53 619
Colombie
2 041 352
52 128
Argentine
1 885 210
47 253
Mexique
1 788 905
152 016
Pologne
1 482 722
35 665
Afrique du sud
1 423 578
41 797
Iran
1 385 706
57 560
Ukraine
1 237 810
23 148
Pérou
1 107 239
40 107
Indonésie
1 012 350
28 468
Pays-Bas
970 156
13 772
Tchéquie
946 946
15 618
Canada
761 697
18 980
Roumanie
715 438
17 938
Chili
706 449
18 022
Belgique
696 642
20 879
Portugal
653 878
11 012
Israel
617 168
4 513
Irak
615 380
13 010
Suède
556 289
11 247
Pakistan
537 477
11 450
Bangladesh
532 916
8 055
Philippines
516 166
10 386
Suisse
515 483
9 204
Maroc
467 493
8 187
Autriche
407 140
7 515
Serbie
387 206
3 924
Japon
372 545
5 298
Arabie Saoudite
366 807
6 359
Hongrie
360 877
12 113
Jordanie
322 241
4 248
Panama
313 834
5 137
Liban
285 754
2 477
Emirats Arabes Unis
285 147
805
Népal
270 092
2 017
Georgie
254 822
3 096
Equateur
242 146
14 668
Biélorussie
239 482
1 668
Slovaquie
238 617
4 260
Croatie
229 502
4 882
Azerbaidjan
229 358
3 100
Kazakhstan
228 692
3 035
Bulgarie
216 416
8 916
République Dominicaine
206 305
2 564
Bolivie
205 208
10 105
Tunisie
200 662
6 370
Danemark
196 632
2 031
Costa Rica
191 345
2 567
Malaisie
190 434
700
Irlande
189 851
3 066
Lituanie
177 934
2 688
Arménie
166 232
3 052
Egypte
163 129
9 067
Koweit
162 282
957
Slovénie
159 812
3 406
Moldavie
156 972
3 381
Gaza
156 393
1 803
Guatemala
155 459
5 486
Grèce
153 226
5 692
Qatar
149 595
248
Honduras
142 880
3 486
Birmanie
138 368
3 082
Ethiopie
134 569
2 075
Oman
133 407
1 524
Paraguay
129 394
2 651
Vénézuela
124 525
1 159
Nigeria
124 299
1 522
Bosnie/Herzégovine
120 532
4 621
Libye
115 299
1 789
Algérie
106 097
2 871
Bahreïn
100 689
370
Kenya
100 193
1 750
Chine
99 541
4 809
Macédonie
91 161
2 812
Kirghizistan
84 175
1 405
Ouzbekistan
78 471
621
Corée du sud
76 429
1 378
Albanie
73 691
1 332
Ghana
62 135
372
Lettonie
61 924
1 126
Norvège
61 594
550
Sri Lanka
59 922
288
Singapoure
59 366
29
Montenegro
59 262
777
Kosovo
58 399
1 466
Afghanistan
54 750
2 389
El Salvador
53 479
1 583
Luxembourg
49 852
570
Zambie
47 622
672
Finlande
43 120
655
Estonie
41 330
392
Ouganda
39 261
318
Uruguay
38 680
401
Mozambique
34 055
329
Namibie
32 957
328
Zimbabwe
32 004
1 103
Chypre
30 252
190
Cameroun
29 617
462
Australie
28 786
909
Soudan
28 522
1 750
Cote d'Ivoire
27 237
147
Sénégal
25 127
592
Cuba
22 614
200
Congo (Kinshasa)
22 048
661
Malawi
20 830
540
Botswana
20 658
124
Angola
19 553
462
Madagascar
18 743
279
Malta
16 999
255
Mauritanie
16 460
418
Maldives
15 247
51
Jamaique
15 153
339
Eswatini
14 830
517
Thailande
14 646
75
Guinée-Bissau
14 379
82
Rwanda
13 885
181
Syrie
13 762
895
Cabo Verde
13 619
129
Tajikistan
13 308
90
Belize
11 788
293
Haiti
11 286
243
Gabon
10 411
67
Burkina Faso
10 157
118
Andorre
9 638
97
Suriname
8 174
150
Bahamas
8 140
175
Lesotho
8 047
146
Mali
8 006
327
Congo (Brazzaville)
7 887
117
Trinité-et-Tobago
7 496
134
Guyane
7 346
172
Nicaragua
6 253
169
Islande
5 992
29
Djibouti
5 923
62
Guinée équatoriale
5 454
86
République Centrafricaine
4 980
63
Somalie
4 754
130
Togo
4 682
76
Niger
4 407
153
Gambia
4 012
128
Sud Soudan
3 788
64
Benin
3 643
48
Tchad
3 225
116
Sierra Leone
3 194
77
Saint-Marin
2 915
65
Guinée-Bissau
2 532
45
Liechtenstein
2 455
52
Comores
2 425
77
Nouvelle-Zélande
2 295
25
Yémen
2 119
615
Erithrée
1 970
7
Liberia
1 932
84
Mongolia
1 667
2
Vietnam
1 551
35
Burundi
1 481
2
Barbade
1 401
10
Monaco
1 399
9
Sao Tome and Principe
1 210
17
Seychelles
1 116
3
Sainte-Lucie
921
13
Taiwan*
890
7
Bhutan
856
1
Papua New Guinea
850
9
Saint Vincent and the Grenadines
746
2
Diamond Princess
712
13
Maurice (Ile)
568
10
Tanzanie
509
21
Cambodge
460
0
Antigue et Barbuda
201
6
Brunei Darussalam
176
3
Grenada
148
1
République Dominicaine
113
0
Timor-Leste
67
0
Fidji
55
2
Laos
44
0
Saint Kitts and Nevis
37
0
Holy See
27
0
Iles Salomon
17
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
4
0
Samoa
2
0
Micronésie
1
0
Vanuatu
1
0
Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/