Menu

Breve

Un réseau de migration irrégulière et trafic des êtres humains démantelé entre Laâyoune et Boujdour

Publié
La perquisition a aboutit, entre autres, à la saisie d'une embarcation pneumatique et de cinq moteurs hors-bord. / DGSN
Temps de lecture: 1'

La police judiciaire de la ville de Laâyoune a réussi mardi soir à interpeller quatre individus âgés entre 30 et 40 ans, dont un Sénégalais et un autre de la Guinée-Conakry, soupçonnés de liens avec un réseau criminel s'activant dans l'organisation de la migration illégale et le trafic des êtres humains.

Cette opération a été réalisée en coordination avec police judiciaire de la ville de Boujdour et sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Ainsi, les suspects ont été interpellés lors d'une opération simultanée dans les deux villes, avant que les procédures d'enquête et de perquisition n'aboutissent à l'interpellation de 21 candidats à la migration irrégulière, la saisie d'une embarcation pneumatique et de cinq moteurs hors-bord, de deux appareils de géolocalisation, d'une voiture 4x4 et d'une autre légère, ainsi qu'un ensemble de téléphones portables et de sommes d'argents soupçonnées d'être le butin de cette activité criminelle.

Les quatre suspects ont été placés en garde à vue, tandis que les candidats à la migration irrégulière ont été soumis aux procédures de l'enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent, conclut la DGSN.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com