Menu

Economie Publié

PJD contre 2M : El Khalfi veut interdire les spots publicitaires des jeux de hasard

Entre la direction de 2M et le PJD, c’est le «moi je t’aime, moi non plus» qui prévaut. L’arrivée des islamistes au gouvernement n’a rien changé à cet état des lieux. Bien au contraire. Elle leur donne, en effet, l’occasion de faire plier la chaîne de Ain Sebaâ et, au passage, régler quelques affaires en suspens. Par le biais du ministre de la Communication, ils comptent frapper les finances de 2M. Une première étape avant de  frapper la direction de l’information.

Temps de lecture: 2'
El Khalfi coupe le robinet de la pub pour les jeux de hasard (DR)

Un bras de fer s’annonce entre le ministre de la Communication et 2M. La raison : Les spots publicitaires des jeux de hasards ne sont pas du goût du PJDiste Mustapha El Khalfi. Ce dernier entend, bien, les supprimer. Il s’est exprimé, là-dessus, clairement, lors de l’examen du budget sectoriel de son département par les membres de la Commission de l'enseignement, de la culture et de la communication de la Chambre des représentants.

Vendredi, le ministre a estimé que les recettes générées par 2M par ces spots ne dépassent guère les 25 millions de dh. El Khalfi a promis de combler ce vide laissé par cette interdiction. Comment ? Il ne l’a pas précisée, sachant que son ministère ne disposant pas de moyens financiers conséquents à même de lui permettre d’honorer ses engagements.

2M se pliera-t-elle aux dictats de El Khalfi ? Les jours à venir seront déterminants pour l’issue de cette affaire. Certes le ministre dispose d’une carte très importante à savoir : le cahier de charge de la chaine de Aïn Sebaâ. Le document vient d’être validé par le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle. Des sources au parlement avancent qu’apparemment, cette affaire serait résolue dans les jours à venir. Vendredi, devant les députés, le ministre a fait de l’adoption de cette mesure, une question personnelle, liant sa continuité à la tête du ministère de la Communication à la suppression des annonces publicitaires de Totofoot, Loto et autres produits phares de la Marocaine des jeux et des sports qui passent en boucle sur 2M.

Qui contrôle la Marocaine des jeux et des sports ?

Mais qui est la Marocaine des jeux et des sports ? La détermination affichée par le ministre de la Communication d’interdire les annonces publicitaires de ces produits sur 2M laissent sous-entendre que la MDJS est une société privé. Ce n’est nullement le cas. La MDJS a 50 ans d’existence. Créée en 1962, elle détient le monopole de l’organisation et de l’exploitation des concours de pronostics portant sur les compétitions sportives. Une simple visite sur son site nous apprend que nous sommes en face d’une entreprise publique «au capital de 5 millions de Dirhams détenu respectivement par le Trésor Public et la Caisse de Dépôt et de Gestion à hauteur de 90 % et 10 %». Outre le tour de table, cette société est placée sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des Sports. Son directeur est nommé en conseil des ministres donc requiert l’approbation du chef du gouvernement, donc de Abdelilah Benkirane, le chef du PJD. L’actuel directeur général de la MDJS est Younès El Machrafi, nommé à ce poste en novembre 2009. Il est en outre le gendre de Abbas El Fassi, l’ancien premier ministre et secrétaire général de l’Istiqlal, parti de la majorité gouvernementale.  

Partant de ces données la MDJS comme toutes les autres sociétés publiques n’a-t-elle pas le droit de faire la publicité de ces produits sur une chaine, de surcroît, détenue par l’Etat à hauteur de 70% ?  Cette volonté de finir avec la réclame des jeux du hasard sur 2M n’est pas sans rappeler la campagne contre la vente d'alcool. 

ATTENDONS LA SUITE
Auteur : nivampe
Date : le 26 avril 2012 à 17h10
Et ce n est pas fini, depuis le nouveau gouvernement on n entend que des conneries, au lieu de chercher le vrai probleme et faire en sorte de le resoudre, il s attaque a des furtilites.

- le chomage des diplomes et non diplomes,
- la corruption dans toutes les administrations.
- le manque d effectits dans les ecoles,
- l elevation du cout de la vie pour la classe moyennes et pauvre.
et j en passe, le peuple se fout bien de ce qui se diffuse sur les chaines marocaine , du moment que ca le detourne pour un moment de la realite qu il vie a chaque moment,
ce qu on veut c est trouver des solutions radicales qui seront pour le bien du peuple et qui nous permettrons d avancer et de vivre mieux,

à citoyen
Auteur : virtua1
Date : le 04 avril 2012 à 16h55
De quel argent parles-tu? Si les jeux sont interdits ,plus de compétition ,plus d'argent et plus de revenus.Les barbus sont entrain de foutre le bordel par leurs agissements irresponsables.Où elle est la bonne gouvernance quand tu mets des gens au chômage au nom de l'islam?Ils n'ont pas parlé de ça dans leur programme électoral ,ils se sont arrangés pour qu'il ne fasse pas peur aux gens mais voilà qu'ils commencent à montrer leurs véritables intentions.
Un islamiste ne peut que vouloir islamiser le reste de la société.
la carte de la peur ...
Auteur : allaoui38
Date : le 03 avril 2012 à 07h33
beaucoup de choses sont tolérés au Maroc par peur de chômage ..même la prostitution est considérée implicitement comme un vraie travail , et en même temps pour faire tourner le tourisme , ...
il frauderais se pencher réellement sur cette problématique : vices et économies pour apporter des réponses intelligences ...
je veux mon qmar
Auteur : ichiadmia
Date : le 03 avril 2012 à 04h27
si j'ai un conseil a donner je feme les portes, les jeux de hasard font pareil aussi , les bars, les boutiq ou on vend les vins comme ca les taxes de vente vont dimunier, des millier de marocains vont se trouver au chomage et les revenus de l;etat sur les jeux de hasard vont dispaaritre et et puis on va faire la fete avec de plus en plus de gens qui descenderons dans la rue pour protester contre les agissements de ce gov'nt de connards.
qamr c'est haram d'accord mais je veux le jouer est ce que ca gene quelqu'un, est ce que j'intervien dans la vis des autres non, ceux qui ne savent pas s'arreter ou comment jouer ils sont malades et vaux mieux qu'ils disparaissent plus vite .
Qamr c'est jeux d'intelligence aussi et bcp de math et probabilite y a le film 21 c'est manifique le qamr,
jeux du hasard
Auteur : CitoyenX
Date : le 02 avril 2012 à 19h02
je pense qu'il faut les simplement interdire les jeux du hasard, car il ruinent des familles entières, ne présentent aucune valeur ajoutée, et surtout, créent des dépenses inutiles (personnel et matériel importé, etc).
en gros, cette société (MDJS) sert à déplumer les uns et engraisser des autres. il vaut mieux que cet argent soit injecté dans l'économie réelle (consommation, ), l'état en tirera les bénéfices à travers la TVA et autres mécanismes plus classiques.
en plus, pour un pays musulman, les jeux du hasard sont HARAM pour les jours et pour l'organisateur.

vive le Maroc libre et prospère
Dernière modification le 02/04/2012 19:04
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com