Menu

Breve

Migration : Un syndicat épingle l'Espagne après le décès d'un Subsaharien au Maroc

Publié
Des migrants franchissent la clôture entre le Maroc et Melilla, le 19 février 2015. / Ph. Angela Rios -AFP
Temps de lecture: 1'

La Confédération générale du travail (Confederación general del trabajo, CGT) a épinglé, ce lundi, l’Espagne après la mort d'un migrant subsaharien au Maroc, près de Tanger.

Un communiqué du syndical, cité par Ceuta TV, a indiqué que la CGT a demandé au royaume ibérique de définir les «responsabilités» de ce drame, expliquant qu’il s’agit d’une «conséquence de ce que vivent ou subissent» les régions frontalières à cause de «l'externalisation» de la gestion de la migration par l'Europe et l'Espagne au profit de pays tiers.

«A tout cela nous ajoutons tout le dispositif adopté par les forces et organes de sécurité marocains grâce à la relation et à l'approche de l'Europe et de l'Espagne», poursuit-on.

Le syndicat espagnol va même jusqu’à critiquer le «déploiement brutal des ressources humaines le long du périmètre frontalier, des montagnes et des vallées» entre le Maroc et les deux enclaves espagnoles.

Ainsi, la CGT exige que «ce qui s'est passé et tout ce qui a été fait depuis longtemps soit clarifié afin d'éliminer toute trace de souffrance» pour les migrants, tout en plaidant, au lien de «l’échange de tant d'argent européen», de trouver une «alternative fiable» pour le transit de personnes de l’Afrique vers l'Europe.

Vendredi, un incendie au parc de Donabo relevant de la compétence territoriale de la circonscription urbaine de Tanger, suite auquel un migrant susaharien, retrouvé inconscient, a été transféré à l’hôpital régional Mohammed V où il a perdu la vie.

Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances et les causes de ce décès, tandis que les personnes accompagnant ce migrant ont été interpellées.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/