Menu

Santé Publié

Aïd al Adha : L'ONSSA établit des mesures sanitaires spécifiques

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / DR.

L'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a annoncé, jeudi, avoir établi un ensemble de mesures pour que l’Aïd al Adha 1441 se déroule dans les meilleures conditions. Dans un communiqué, l’ONSSA indique avoir identifié plus de 8,2 millions de têtes ovines et caprines, retiré plus de 1 000 boucles retirées et envoyé 25 PV d’infraction au Parquet.

L’Office fait savoir également que 400 vétérinaires et techniciens vétérinaires assureront la permanence, notant que l’opération d’identification des ovins et caprins, destinés pour l'Aïd Al Adha 1441, lancée le 22 avril 2020 avec l’appui du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, s’est achevée le 15 juillet avec l’identification de plus de 8,2 millions de têtes ovines et caprines.

Par ailleurs, un dispositif de contrôle renforcé a été mis en place ciblant l'alimentation animale, l’eau d’abreuvement, ainsi que les médicaments vétérinaires. De même, les services de l’ONSSA ont réalisé plus de 1 500 sorties de contrôle, dont 388 en commissions mixtes, prélevant et analysant 530 échantillons d’aliments pour animaux et 842 échantillons de viande.

L’ONSSA indique aussi avoir pris les dispositions nécessaires pour être à l’écoute des citoyens durant les jours de l’Aïd à travers la mise en place d’une équipe de plus de 400 vétérinaires et techniciens vétérinaires, qui assureront la permanence, et dont la liste est disponible sur le site web de l’ONSSA : www.onssa.gov.ma.

Le numéro 080 100 36 37 est également disponible de 8h à 20h pour recevoir les appels des citoyens ainsi que la page officielle de l’ONSSA sur le réseau social Facebook, précise-t-on de même source.

Dans ce contexte de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Office recommande aux citoyens de respecter strictement les mesures préventives émises par les autorités compétentes, notamment de faire appel aux services d’un boucher, qu’il soit professionnel ou saisonnier, disposant d’une autorisation délivrée par les autorités locales, attestant qu’il a fait un test PCR avec un résultat négatif.

Aussi, il importe de vérifier son identité en demandant de voir sa carte d’identité nationale (CIN) et de veiller au respect des gestes barrières contre la Covid-19, notamment le port du masque et la désinfection des mains et du matériel. Il est également important de s’assurer que le sacrificateur ne gonfle pas l'animal en soufflant par la bouche, recommande l'Office.

L’ONSSA conseille également de garder la carcasse dans un endroit propre et frais pendant six heures au maximum après l’abattage. Ensuite la viande doit être découpée en petits morceaux et stockée tout en évitant de les entasser dans le congélateur ou le réfrigérateur.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com