Menu

Economie Publié

Abdellatif Jouahri a présenté le rapport annuel de Bank Al-Maghrib au roi Mohammed VI

Temps de lecture: 2'
Le roi Mohammed VI recevant, mercredi au Palais Royal de Tétouan, Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib. / MAP

Le roi Mohammed VI a reçu, mercredi au Palais Royal de Tétouan, Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au souverain le rapport annuel de la Banque centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2019.

Dans son allocution devant le roi, le Wali de Bank Al-Maghrib a indiqué que, pâtissant d'un environnement externe globalement défavorable et de mauvaises conditions climatiques, la croissance de l’économie nationale a décéléré à 2,5%, notant toutefois que le taux de chômage a reculé à 9,2%, suite à la création d’un nombre important d’emplois dans le secteur des services.

Au niveau des équilibres macroéconomiques, Abdellatif Jouahri a précisé que le déficit budgétaire s’est accentué à 4,1% du PIB, et que le déficit du compte courant s’est atténué à 4,1%. Les afflux d’investissements directs étrangers ont atteint 33,5 milliards de dirhams et les avoirs officiels de réserves se sont établis à un niveau équivalent à 6 mois et 8 jours d’importations, a-t-il ajouté. En outre, l’inflation a connu une forte décélération à 0,2%, reflétant principalement la baisse des prix des produits alimentaires et des carburants.

Dans ce contexte, Bank Al-Maghrib a maintenu l’orientation accommodante de sa politique monétaire, en réduisant le taux de la réserve monétaire à 2%, ce qui a contribué à un recul des taux d’intérêt et à l’accélération du crédit bancaire, a poursuivi Wali Bank Al-Maghrib.

Par ailleurs, Abdellatif Jouahri a souligné que l’année a été particulièrement marquée par l’élan enclenché par l’appel du roi pour l’appui et le financement des PME, des jeunes porteurs de projets et des diplômés. En réponse à cet appel, le gouvernement et Bank Al-Maghrib, en collaboration avec le système bancaire, ont élaboré un programme ambitieux axé sur la création de nouveaux fonds de garantie. De plus, la Banque a assoupli ses règles prudentielles et mis en place un mécanisme de refinancement illimité à un taux d’intérêt préférentiel de 1,25%.

Le Wali Bank Al-Maghrib a indiqué qu’à travers le bilan de l’année 2019, qui conclut celui d’une décennie entière, il ressort qu’en dépit du renforcement de sa position externe grâce à sa stabilité, le Maroc affiche une performance interne insuffisante.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate