Menu

Article

La reprise du tourisme au Maroc, un espoir tué dans l’oeuf

Réserver une chambre d'hôtel peut permettre d’avoir une autorisation spéciale de déplacement, si la ville de départ ou de destination fait partie des huit, concernées depuis dimanche soir par une interdiction d’entrée et de sortie. La mesure soudaine a pris de court les opérateurs touristiques, confrontés à des annulations de réservations des clients.

Publié
Médina d'Essaouira / DR.
Temps de lecture: 4'

Le cafouillage perdure depuis dimanche soir. Face à la soudaineté de la décision de fermer huit villes, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, nombre de voyageurs se sont empressés de se procurer le dernier ticket et train ou d’autocar. Sans avoir le temps de réfléchir, d’autres ont dû annuler une réservation d’hôtel de plusieurs jours, le contexte de l’Aïd al-Adha prêtant au voyage.

Aussi rapidement que l’annonce de la fermeture des villes, l’inclusion des réservations d’hôtel aux raisons valables pour se procurer une autorisation spéciale de déplacement auprès des autorités locales aura pris de court vacanciers et opérateurs touristiques. Certains responsables hôteliers en ont été informés par les administrations touristiques de leurs villes, tandis que d’autres ne le sont toujours pas ce mardi. Avec ou sans cette exemption, beaucoup d'établissements touristiques sont dépités par une saison estivale d'ores et déjà sabordée.

Pour pouvoir voyager, «une autorisation est accordée par les autorités locales de la ville de départ, sur présentation de la confirmation de réservation écrite de l’hôtel», indique un opérateur hôtelier à Marrakech, confirmant à Yabiladi avoir pris connaissance des mesures annoncées plus tôt ce mardi.

Des réservations au ping-pong

L’annonce de fermeture des villes, dimanche soir, n’a pas tout de suite précisé que les voyages touristiques inter-villes étaient exempts. Peut-on donc réserver une nouvelle fois dans le même établissement hôtelier, tout juste 24 heures après avoir annulé une réservation de plusieurs jours ? Pour épargner ce ping-pong à ses salariés comme à ses clients, l’opérateur hôtelier contacté par Yabiladi à Marrakech indique avoir préféré ne pas réagir à chaud.

«Depuis le mois d’avril à peu près, une décision est rendu publique, l’inverse est annoncé quelque heures plus tard», constate-t-il. Ainsi, il confie qu’après la fermeture des huit villes, il a choisi de rassurer ses clients avant de répondre à leurs annulations en chaîne. «Pour ceux qui allaient venir de l’étranger en mars déjà, nous avons proposé des annulations sans frais. Pour les locaux qui voulaient venir après l’allègement du confinement sanitaire, nous avons proposé de retarder les annulations», explique-t-il.

«Nous avons reçu plusieurs appels de familles ayant réservé pour leurs vacances, dans le cadre de l’Aïd, mais qui ont changé d’avis après avoir pris connaissance de la décision de l’Intérieur, ce dimanche. Je pressentais qu’une nouvelle mesure allait tomber dans les 48 heures, donc nous leur avons proposé d’attendre jusqu’à mardi pour se décider.»

Un responsable hôtelier à Marrakech

Cet opérateur a eu une bonne intuition, puisqu’une importante partie des clients ont fini, ce mardi, par confirmer leurs réservations. S’il dit «garder espoir en l’avenir», sans pour autant savoir de quoi il sera fait, il ne cache pas son embarras devant tant d’incertitudes, depuis près de cinq mois maintenant.

«Nous travaillons sur toute l’année où, en moyenne et toutes saisons confondues, 95% de notre capacité d’accueil est remplie, souvent par des étrangers. Nous soutenons bien sûr le tourisme intérieur. Mais sur le long terme, le secteur ne peut pas réellement redémarrer après la crise sanitaire, s’il compte uniquement sur le pouvoir d’achat et de consommation de nos compatriotes», reconnaît-il.

Le moral des hôteliers en berne, à l’image du tourisme

Entre El Jadida et Oualidia, un opérateur investissant dans une maison d’hôtes et dans des établissements touristiques de la région tente tant bien que mal de passer sous silence son angoisse, à l’idée de voir l’année tomber à l’eau. «A ce stade, nous espérons juste une activité minimale pour maintenir les emplois de nos salariés dans les prochains mois», déclare-t-il.

Depuis mars, cet opérateur dit être entièrement en arrêt d’activité. «Avec l’allègement du confinement sanitaire et la reprise des établissements hôteliers, nous avons eu beaucoup de réservations, surtout à l’approche de l’Aïd et du mois d’août. Mais dès dimanche soir, les annulations se sont faites à la chaîne», regrette-t-il.

«Nous avons convenu d’un avoir, pour les clients qui ont réservé au niveau de Oualidia et qui ont eu la possibilité de modifier les dates de leurs vacances. Mais tous ceux ayant réservé dans notre maison d’hôtes à El Jadida, qui ont planifié leur séjour et qui ont dû annuler, nous les avons remboursés.»

Un investisseur hôtelier à El Jadida

«Le ministère de tutelle a commencé à communiquer sur la reprise des activités, mais les récentes mesures de ce week-end nous ont refroidis», déplore-t-il encore, disant ne pas avoir été informé par les administrations concernées de la récente exemption par rapport aux autorisations de circulation.

Les hôteliers en zone 2 doublement impactés

A Tanger, la situation économique des établissements hôteliers est encore plus précaire. Pour cause, les restrictions dans le cadre des mesures sanitaires ont été maintenues plus longtemps, vu la situation épidémiologique de la ville. C’est ce que confie à Yabiladi le propriétaire d’un riad, inquiet de ne pas voir le bout du tunnel. «La récente fermeture des villes ne nous a pas impactés tant que cela, car nous n’avons jamais vraiment ouvert, étant en zone 2. En d’autres termes, nous sommes passé de zéro à zéro», indique-t-il en disant ne pas avoir reçu de clientèle, depuis le 16 mars.

«Nous avons pu convenir d’un avoir pour certains, sans date mais d’ici la levée des mesures sanitaires en tout cas. D’autres ont été remboursés», explique-t-il. «Nous n’avons aucune visibilité pour le moment, ni pour la pérennité de notre investissement, ni pour la possibilité de pouvoir accueillir de nouveaux clients, dans les mois à venir», s’inquiète-t-il par ailleurs. Dans ce sens, il souligne lui aussi ne pas avoir été informé de l’exemption des voyages touristiques, par rapport à la fermeture des villes.

«J’entends bien que la situation sanitaire exige de la retenue, de la part de nous tous. Mais le cafouillage dans l’annonce de mesures met à mal notre confiance en les personnes qui prennent ces décisions.»

Un promoteur hôtelier à Tanger

En termes de fonctionnement, il souligne que le soutien du Fond spécial de gestion du nouveau coronavirus a cela dit permis de préserver l'emploi des salariés affiliés à la CNSS, mais sans savoir jusqu’à quand cette aide pourrait garantir la pérennité du fonctionnement.

«En visite dans les hôtels, la ministre du Tourisme aligne son discours surtout sur le respect des mesures sanitaires», fustige le promoteur. Pour lui, faire «respecter les directives des autorités sanitaires est de la responsabilité du ministère de la Santé», tandis que «son rôle principal à elle est de faire la promotion du tourisme en soutenant les opérateurs dans leur reprise». Un ton particulièrement critique vis à vis de Nadia Fettah Alaoui qui démontre le fossé grandissant entre les opérateurs et le ministère de tutelle.

Bilan Coronavirus dans le monde
114 441 222
Contaminations
2 538 671
Décès
64 633 337
Guérisons
 
Contaminations
Morts
États-Unis
28 663 108
514 522
Inde
11 124 527
157 248
Brésil
10 587 001
255 720
Russie
4 209 850
85 025
Royaume-uni
4 194 289
123 187
France
3 820 369
86 955
Espagne
3 204 531
69 609
Italie
2 938 371
97 945
Turquie
2 711 479
28 638
Allemagne
2 455 569
70 514
Colombie
2 255 260
59 866
Argentine
2 112 023
52 077
Mexique
2 089 281
186 152
Pologne
1 711 772
43 793
Iran
1 639 679
60 181
Afrique du sud
1 513 959
50 077
Ukraine
1 399 934
27 480
Indonésie
1 341 314
36 325
Pérou
1 329 805
46 494
Tchéquie
1 240 051
20 469
Pays-Bas
1 107 347
15 710
Canada
875 388
22 013
Chili
829 719
20 659
Portugal
804 956
16 351
Roumanie
804 090
20 403
Israel
779 958
5 760
Belgique
772 294
22 106
Irak
699 088
13 428
Suède
657 309
12 826
Pakistan
582 528
12 938
Philippines
578 381
12 322
Suisse
557 492
9 988
Bangladesh
546 801
8 416
Maroc
483 766
8 637
Serbie
462 728
4 459
Autriche
460 849
8 574
Hongrie
432 925
15 058
Japon
432 778
7 940
Jordanie
397 158
4 727
Emirats Arabes Unis
394 050
1 238
Arabie Saoudite
377 700
6 500
Liban
376 938
4 743
Panama
341 420
5 858
Slovaquie
308 925
7 270
Malaisie
302 580
1 135
Biélorussie
288 267
1 985
Equateur
286 367
15 832
Népal
274 216
2 777
Georgie
270 918
3 520
Kazakhstan
263 396
3 168
Bolivie
249 767
11 666
Bulgarie
249 626
10 308
Croatie
243 064
5 537
République Dominicaine
239 998
3 106
Azerbaidjan
234 662
3 223
Tunisie
233 669
8 022
Irlande
220 273
4 319
Danemark
212 380
2 366
Costa Rica
205 086
2 812
Lituanie
199 398
3 253
Grèce
192 270
6 534
Koweit
192 031
1 085
Slovénie
190 324
3 854
Moldavie
186 447
3 975
Gaza
185 336
2 058
Egypte
183 010
10 736
Guatemala
174 653
6 402
Arménie
172 216
3 195
Honduras
170 985
4 174
Qatar
164 137
259
Paraguay
160 448
3 198
Ethiopie
159 972
2 373
Nigeria
156 017
1 915
Birmanie
141 916
3 199
Oman
141 808
1 577
Vénézuela
139 545
1 348
Libye
134 127
2 210
Bosnie/Herzégovine
130 979
5 071
Bahreïn
123 039
452
Algérie
113 255
2 987
Albanie
107 931
1 816
Kenya
106 125
1 859
Macédonie
103 020
3 144
Chine
100 990
4 836
Corée du sud
90 372
1 606
Lettonie
86 458
1 621
Kirghizistan
86 308
1 467
Ghana
84 023
607
Sri Lanka
83 552
476
Ouzbekistan
79 926
622
Zambie
79 002
1 098
Montenegro
76 283
1 015
Norvège
71 735
623
Kosovo
68 451
1 592
Estonie
66 628
598
Singapoure
59 948
29
El Salvador
59 866
1 861
Mozambique
59 607
653
Uruguay
58 589
611
Finlande
58 064
750
Afghanistan
55 733
2 444
Luxembourg
55 480
639
Cuba
50 590
324
Ouganda
40 367
334
Namibie
39 033
428
Zimbabwe
36 115
1 468
Cameroun
35 714
551
Chypre
35 009
231
Sénégal
34 732
880
Cote d'Ivoire
32 791
193
Malawi
32 008
1 048
Botswana
30 727
332
Soudan
30 364
1 890
Australie
28 986
909
Thailande
26 031
83
Congo (Kinshasa)
25 962
707
Jamaique
23 599
425
Malta
22 657
316
Angola
20 854
508
Maldives
19 979
62
Madagascar
19 831
297
Rwanda
18 986
264
Mauritanie
17 217
441
Eswatini
17 025
652
Guinée-Bissau
16 005
89
Syrie
15 642
1 032
Cabo Verde
15 432
147
Gabon
14 849
87
Tajikistan
13 308
90
Haiti
12 448
250
Belize
12 313
315
Burkina Faso
12 030
143
Andorre
10 889
110
Lesotho
10 495
295
Suriname
8 933
173
Congo (Brazzaville)
8 820
128
Guyane
8 595
197
Bahamas
8 519
179
Mali
8 390
355
Sud Soudan
8 010
94
Trinité-et-Tobago
7 716
139
Somalie
7 392
243
Togo
6 933
85
Nicaragua
6 445
173
Guinée équatoriale
6 095
92
Djibouti
6 087
63
Islande
6 054
29
Benin
5 434
70
République Centrafricaine
5 004
63
Niger
4 740
172
Gambia
4 712
150
Tchad
3 986
140
Sierra Leone
3 887
79
Saint-Marin
3 746
74
Comores
3 578
144
Sainte-Lucie
3 390
36
Guinée-Bissau
3 262
48
Barbade
3 115
36
Mongolia
3 000
2
Erithrée
2 866
7
Seychelles
2 688
11
Liechtenstein
2 575
54
Vietnam
2 448
35
Nouvelle-Zélande
2 382
26
Yémen
2 310
634
Burundi
2 217
3
Liberia
2 014
85
Monaco
1 965
24
Sao Tome and Principe
1 828
30
Saint Vincent and the Grenadines
1 628
8
Papua New Guinea
1 365
14
Taiwan*
955
9
Bhutan
867
1
Cambodge
844
0
Antigue et Barbuda
769
14
Diamond Princess
712
13
Maurice (Ile)
619
10
Tanzanie
509
21
Brunei Darussalam
186
3
Grenada
148
1
République Dominicaine
142
0
Timor-Leste
113
0
Fidji
59
2
Laos
45
0
Saint Kitts and Nevis
41
0
Holy See
27
0
Iles Salomon
18
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
4
0
Samoa
3
0
Micronésie
1
0
Vanuatu
1
0
Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com