Menu

Economie Publié

La filiale espagnole de Bank of Africa condamnée pour «non-respect des règles de gouvernance»

Temps de lecture: 1'
Siège de BMCE Bank of Africa à Casablanca. / DR

La Banque d’Espagne (Banco de España) a publié, vendredi, un communiqué de presse informant sur des sanctions imposées à BMCE BANK Internacional (BBI) Madrid, filiale de Bank Of Africa.

Les amendes ont été également infligées à des membres du son conseil d’administration, actuels ou qui avaient exercé un mandat d’administrateur dans le passé, écrit l’agence Europa Press.

Celle-ci précise que les sanctions sont d’environ 9,8 millions de dirhams (900 000 euros) pour BMCE Bank International et de 8,4 millions de dirhams (772 500 euros) pour ses administrateurs pour «non-respect des règles de gouvernance» et des «manquements à la politique de rémunération, ainsi que des carences dans la structure organisationnelle, ses mécanismes de contrôle interne et dans ses procédures administratives et comptables».

Europa press précise que Radi Mahmud Hamudeh, qui occupait les postes de directeur général, a été condamné à une amende de 300 000 euros et a été empêché d'occuper des postes d'administration ou de direction dans un établissement de crédit ou un secteur financier pour une période de 4 ans pour non-respect de gouvernance d'entreprise et politique de rémunération.  

Les sanctions concernent aussi Mohammed Agoumi (72 000 euros au total), Azzeddine Guessous (66 000 euros), Mohamed Brahim Benjelloun-Touimi (57.600 euros), Jerónimo Páez López (64.500 euros), Othman Benjelloun (44.400 euros), Mohamed Bennani (12.000 euros) et Mamoun Belghiti (6.000 euros), tous administrateurs de la BBI siégeant encore à son conseil d’administration.

La décision de la Banque d’Espagne date, toutefois, du 30 septembre 2019, selon le communiqué de l’entité. De plus, selon nos sources, il s’agit d’«une histoire ancienne, qui a été réglée en fin 2018, par la banque en interne». «La personne en question (Radi Mahmud Hamudeh, ndlr) a été démise de ses fonctions la même année et n’a plus rien à voir avec la BMCE», expliquent-elles.

Et d’ajouter que «grâce au paiement volontaire des amendes, Bank of Africa aurait même bénéficié d’une réduction sur le montant de l’amende».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate