Menu

Média Publié

Medi1 TV auditionne le journaliste Youssef Belhaissi après un sit-in des salariés

Après un premier sit-in des salariés de Medi1 TV, opposés au transfert des locaux de la chaîne depuis Rabat à son siège à Tanger, le journaliste et animateur Youssef Belhaissi a été entendu aujourd’hui par l’administration. Suspendu, il n’est pas encore certain de revenir à l’écran prochainement.

Temps de lecture: 3'
Sit-in la semaine dernière des salariés de Medi1 TV / DR.

Un sit-in, une semaine de bras de fer et une suspension du délégué des salariés, le journaliste et animateur Youssef Belhaissi de toute apparition à l’écran. C’est là où en est la situation à Medi1 TV, entre l’administration qui a décidé de centraliser tous ses locaux à Tanger et un personnel inquiet pour sa situation sociale. Ce lundi, Youssef Belhaissi a été entendu par les administrateurs de la chaîne.

«L’audition s’est tenue au titre de l’article 62 du Code du travail. Youssef Belhaissi a été assisté par l’un de ses camarades du bureau syndical. Tous deux ont répondu aux questions, pour ne pas dire accusations, qui leur ont été posées par l’administration», affirme à Yabiladi Mohamed El Ouafi, chargé du secteur des médias au sein du bureau national de l’Union marocaine du travail (UMT), auquel les salariés de Medi1 TV sont affiliés.

Une médiation du secrétaire général de l’UMT

Mohamed El Ouafi rappelle l'envoi d'un courrier ce dimanche, par le secrétaire général de l’UMT à Hassan Khiyar, PDG de Medi1 TV. Dans sa missive consultée par Yabiladi, Miloudi Moukharik a pointé du doigt des décisions prises sans consultation des représentants syndicaux des employés. Il a ainsi appelé la chaîne à «ouvrir un dialogue direct et franc avec les délégués du personnel, afin de trouver une issue favorable aux intérêts sociaux des travailleurs ainsi que ceux du média».

En retour, l’UMT a reçu une réponse écrite, ce lundi, où le PDG «accueille positivement» le point de vue du syndicat. «J’ose penser qu’il y aura globalement un dénouement heureux du dossier, des conflits et des tensions, compte tenu de cette intervention de notre secrétaire général qui a été jugée à sa bonne valeur», indique-t-il en exprimant son espoir que des solutions soient trouvées, «pour que Medi1 TV revienne le plus vite possible à sa tâche noble» de média d'information.

Medi1 TV ne se prononce pas encore sur la situation de Youssef Belhaissi

Cela dit, dans sa lettre, le PDG ne s’est pas prononcé ouvertement sur le maintien ou non de la fermeture des locaux basés à Rabat ainsi que le transfert de toutes les équipes à Tanger. «Une lettre ne peut pas tout expliquer, mais il y a des promesses pour que l’administration tienne compte de la situation sociale du personnel, dans la mesure des possibilités de l’entreprise», explique El Ouafi en se disant «optimiste». «Je pense que la sagesse aura le dernier mot dans ce dossier», affirme-t-il.

«En guise de bonne foi et dans le cadre de la réaction écrite du directoire au syndicat, les salariés ont décidé de reporter le second sit-in, initialement prévu ce lundi à 16h.»

Mohamed El Ouafi

En juin dernier, Hassan Khiyar a annoncé le transfert des équipes et leur regroupement, dans le même site dans la Zone franche, avec ceux de Radio Méditerranée internationale (RMI). Il a défendu ce choix par «la mise en commun des moyens humains et technologiques» des deux pôles médiatiques, «tout en préservant le volet social du personnel».

Le PDG a souligné dans le temps qu’«il ne s’agit pas d’une fusion», mais d’«un regroupement qui permettra la mise en œuvre d’une convergence optimale» des métiers et des expertises entre les deux supports. Alors que le déménagement est prévu en août prochain, le personnel est resté sans visibilité, ce qui a donné lieu à une première réaction du bureau syndical au sein de la chaîne, qui a fustigé «des mesures unilatérales».

A la lumière des dernières nouveautés, l’écrit de Medi1 TV adressé au secrétaire général de l’UMT ne souligne pas non plus si le journaliste et animateur Youssef Belhaissi pourrait revenir bientôt à l’écran. Dans le contexte d’un premier sit-in observé par le personnel, en protestation contre les mesures annoncées, le présentateur a en effet été suspendu de toute apparition à la télévision.

«Nous ne prétendons pas avoir de réponses à une décision souveraine de la chaîne, mais nous pensons tous que Belhaissi est une icône de la télévision marocaine, qui a intérêt à promouvoir ses talents», rappelle le responsable au sein de l’UMT. Dans une réponse adressée directement à la chaîne, il déclare à Yabiladi que «le journaliste a été convoité par plusieurs télévisions étrangères».

«Je ne pense pas que la sagesse des dirigeants de Medi1 TV offrirait ce cadeau sur un plateau d’argent à des chaînes concurrentes», avertit Mohamed El Ouafi.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com