Menu

Politique Publié

Farine de poisson : Après la Turquie, le Polisario cible l'Allemagne

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Après avoir épinglé la Turquie, l’accusant d’avoir été «le principal importateur» de la farine de poisson en provenance du Sahara en 2019, le Front Polisario s’attaque désormais à l’Allemagne. Dans un long article publié vendredi, l’ONG Western Sahara Ressources Watch (WSRW), qui s’est intéressée aux chiffres du commerce extérieur de l’Allemagne, publiés le 24 avril dernier, affirme qu’au cours des années 2017-2019, l'Allemagne a importé 34 711 tonnes de farine de poisson du Sahara occidental.

«Le gouvernement allemand confirment que la farine de poisson est non seulement transportée dans des cargos en vrac à Brême Holzhafen, mais arrive également dans des conteneurs», ajoute-t-elle, évoquant une valeur totale de 40 millions d’euros.

L’ONG pro-Polisario assure que «11 usines de transformation existantes situées dans le Sahara occidental occupé sont répertoriées comme étant au Maroc», notant que ces usines représentent «44% des 28 entreprises figurant sur la liste marocaine». «Jusqu'à présent, le gouvernement local de Brême n'a pas beaucoup contribué à la clarification» de ces importations, fustige-t-elle.

Sur le cas de l’Allemagne également, l’ONG a critiqué, dans un autre article, comment le conseil d'administration du géant allemand du ciment HeidelbergCement a «défendu les activités de l'entreprise au Sahara occidental», en assurant qu’elles «ne violent pas le droit international».

Et de rappeler que HeidelbergCement contrôle actuellement deux cimenteries au Sahara via sa filiale marocaine Ciments du Maroc, alors qu’en mai de cette année, le groupe a repris Cimenteries Marocaines du Sud (CIMSUD), également situées à Laâyoune.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com