Menu

Economie Publié

L'embargo de Technopark de Rabat sur le matériel d'IPSystems devant le Tribunal de commerce

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

Le bras de fer opposant la société marocaine IPSystems et MITC, l’entreprise gestionnaire du Technopark de Rabat se poursuit.

La société IPSystems dirigée par Khalid Amar a fini par saisir le tribunal de commerce de Rabat. Le 19 juin, l’avocat de l’entreprise a adressé au président du tribunal une demande d’expertise et de constatation, se plaignant du fait que le Technopark de Rabat lui interdit de sortir ses marchandises et de livrer ses clients, «sans raison légale». L’avocat a également demandé au tribunal d’interroger le Technopark notamment sur les raisons de cette indirection et d’inscrire ses réponses dans un procès-verbal.

Le 23 juin, le vice-président du tribunal de commerce de Rabat a donné raison à IPSystems, en décidant, dans une ordonnance consultée par Yabiladi, de mandater un huissier de justice pour effectuer la constatation. Elle a aussi ordonné à ce que l’huissier de justice rapporte à la cour toute les difficultés rencontrées dans le cadre de l’exercice de cette mission.

Dans son rapport, remis à la justice ce mercredi, l’huissier de justice mandaté confirme s’être déplacé au Technopark de Rabat pour mener à bien sa mission, conformément à la décision de la justice numéro 1005. Il précise avoir constaté la présence du matériel, qu’il détaille dans un bon accompagnant son rapport.

L'huissier ajoute concernant les autres points demandés, il est constaté que l’entreprise MITC a «interdit» à IPSystems de sortir ses produits. «Nous n’avons reçu aucune déclaration dans ce sens», précise-t-il en citant l’argument formulé par la responsable administrative et financière de MITC : «l’entreprise présente à l’adresse mentionnée est MITC».

IPSystems devait procéder, début juin, à une livraison de matériel de téléphonie VOIP pour le Haut-commissariat au plan, mais ses produits se retrouvent, depuis, bloqués dans son bureau sis au Technopark de Rabat. La direction de MITC, l’entreprise gestionnaire, explique pour sa part que la société IPSystems a cinq mois d’arriérés, mais reconnait qu’aucune poursuite judiciaire n’a été entamée.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate