Menu

Politique Publié

Le Polisario dépeint le Maroc comme «hub» pour le trafic de drogue

Temps de lecture: 1'
Faisant suite à sa campagne de médiatisation, le Polisario a même adressé une lettre au Conseil de sécurité. / DR

Le Front Polisario poursuit sa «diplomatie de lettres» adressées au Conseil de sécurité des Nations unies. Hier, le mouvement séparatiste a saisi Nicolas de Rivière, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de sécurité, pour appeler à «tenir le Maroc responsable de son rôle bien documenté dans le trafic de drogue».

Dans sa lettre, qui dépeint le Maroc comme «hub» pour le trafic de drogue, Mohamed Ammar rapporte que des membres du Polisario ont «intercepté et saisi 3 775 kilogrammes de cannabis produit au Maroc dans la région d'Agwanit», au Sahara. «Les drogues, qui étaient transportées à travers le mur militaire marocain (…) ont été détruites hier en présence des observateurs militaires des Nations Unies (OMNU) de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO)», explique-t-on.

Le mouvement séparatiste va même jusqu’à affirmer que «plusieurs fusils d'assaut, des munitions et des véhicules tout-terrain ont également été saisis lors de cette opération de lutte contre le trafic de drogue».

«Le Maroc reste le plus grand producteur et exportateur mondial de cannabis, comme le confirment de nombreux rapports internationaux», poursuit la lettre qui estime que le royaume «a clairement beaucoup plus à expliquer».

Cette lettre fait suite à une large campagne menée par le Front pour médiatiser ladite saisie. Selon des informations relayées par ses relais médiatiques, «quatre trafiquants de drogue ont été arrêtés», dont trois de «nationalité étrangère», lors de cette «opération».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate