Menu

Politique Publié

Farine de poisson en provenance du Sahara : La Turquie dans le viseur du Polisario

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Le Front Polisario continue sa traque des entreprises étrangères opérant au Sahara ainsi que les pays qui autorisent le commerce avec la province. La semaine dernière, le mouvement séparatiste a ainsi abordé le sujet de la farine de poisson, produite au Sahara, affirmant que la valeur des exportations de ce produit «pourrait avoir été supérieure à l'ensemble du commerce du phosphate en provenance du territoire».

Avançant le chiffre de «plus de 100 millions de dollars américain» comme valeur approximative de la farine de poisson exportée en 2019, Western Sahara Resource Watch (WSRW) tire à boulets rouges sur la Turquie qui en serait le principal importateur.

L’ONG pro-Polisario recense ainsi «un total de 18 expéditions» depuis le Sahara vers Güllük, à bord de 10 navires différents, au cours de l'année dernière, avec une quantité totale de farine de poisson exportée estimée à 74 137 tonnes.  

La même source assure que ce commerce s’est poursuivi en 2020, notant qu’un autre transport est actuellement en cours cette semaine. «Le navire battant pavillon panaméen Joy Express (numéro OMI 9378254) a quitté le port d'El Aaiún (Laâyoune, ndlr) le 25 juin dans la soirée, en direction de Güllük», assure-t-on.

«Les chiffres officiels du commerce extérieur marocain estiment que 156 000 tonnes de farine de poisson ont été exportées du Maroc pour l'année 2019. Sur ce montant, 90 411 tonnes, soit 58%, ont été destinées à la Turquie», dénonce l’ONG qui dresse aussi une liste des entreprises qui importeraient cette farine ainsi que les navires qui opéreraient entre le Maroc et la Turquie.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate