Menu

Politique Publié

France : Ces trois Franco-marocains élus maires au second tour des municipales

Temps de lecture: 1'
Ali Rabeh remplace le maire PS de Trappes Guy Malandain, 83 ans, qui dirigeait la ville depuis 2001. / DR

Trois Franco-marocains ont été élus maires, respectivement de Goussainville, Saint-Ouen et Trappes, suite au second tour des élections municipales en France.

Selon Atlas info, il s’agit d’Abdelaziz Hamida, Karim Bouamrane et Ali Rabeh. «Abdelaziz Hamida a été élu sur la Liste Citoyenne. Karim Bouamrane a été élu sur la liste PS-Ecologie les Vert et Ali Rabeh sur la liste La gauche unie (Génération.s, PCF, EELV)», explique le média.

Entrepreneur, âgé de 43 ans et titulaire d'un master en droit des collectivités territoriales et locales à l'Université de Paris VIII, Abdelaziz Hamida a été conseiller municipal de Goussainville. Il a été élu avec 38,58% des suffrages et «distance de 426 voix le maire sortant Alain Louis (Candidat DVG) et de 745 votes l’ex-maire Elisabeth Hermanville (Candidate DVD)», écrit ViaGrandParis.

Karim Bouamrane, 47 ans, devance de plus de 600 voix le maire sortant, William Delannoy (UDI), qui obtient 32,53 %. Avec 38,09 %, ce chef d' entreprise dans le domaine de la sécurité informatique d’origine marocaine ainsi élu maire de Saint-Ouen.

Pour sa part, Ali Rabeh, Originaire de Trappes, dans les Yvelines devient aussi maire de sa commune. Trentenaire, d’origine marocaine et est considéré comme le bras droit de Benoît Hamon, il déloge ainsi le maire PS de Trappes Guy Malandain, 83 ans, qui dirigeait la ville depuis 2001.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate