Menu

Culture Publié

Marrakech : Formidable élan de solidarité pour rééquiper les locaux incendiés de bouquinistes

Des comédiens ont lancé une initiative solidaire de collecte de livres à Marrakech, au profit de bouquinistes touchées par un incendie, qui a ravagé leurs boutiques insalubres. La mobilisation a rassemblé des Marocains d’ici et d’ailleurs.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / DR.

Lundi dernier, à l'aube, un incendie s’est déclenché dans sept kiosques insalubres, servant à la vente de livres d’occasion à Bab Doukkala, adresse de référence en la matière à Marrakech. Du jour au lendemain, les bouquinistes se sont retrouvés sans revenus. Intervenus auprès d’eux, des comédiens ont lancé l’initiative «Allô, j’ai un livre» sur les réseaux sociaux, pour collecter des livres usagés et rééquiper les locaux.

Comédien de théâtre à Marrakech, Allal Alkhoudari indique à Yabiladi avoir imaginé cette initiative pour justement soutenir les bouquinistes touchées. «L’un d’eux est un collègue. Sa boutique fait partie des plus touchées, tous ses livres sont partis en fumée», souligne-t-il. «Au vu des importants dégâts matériels causés par l’incendie, pour notre ami comme pour les autres, nous avons décidé de collecter des livres pour les aider dans la reprise de leur activité, après un arrêt de plus de trois mois à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, ce qui a aggravé leur vulnérabilité», explique le comédien.

Un écho au Maroc et à l’étranger

Au début, l’appel à rejoindre cette initiative ciblait surtout les habitants de Marrakech. Dès le lendemain de l'annonce, les initiateurs ont été surpris par l’important élan de solidarité et de la viralité de l'appel à travers tout le Maroc.

«Les Marocains de différentes villes et de toutes les couches sociales ont contribué pour cetre collecte de livres, chacun avec ce qu’il pouvait», dit fièrement Alkoudari. Selon lui, «la plus grande contribution reste celle d’une personne de Rabat, qui a fait don de 5 000 livres d’un seul coup. Nous verrons comment nous pouvons les acheminer jusqu'ici», souligne-t-il encore. Au total, les artistes ont pu collecter plus de 16 000 livres.

«Ce qui est surprenant, c’est que cette initiative a dépassé les frontières pour avoir des échos aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Nous avons reçu des appels de citoyens étrangers et de Marocains résidant là-bas.»

Allal Alkhoudari

L’artiste a souligné que des défenseurs des droits humains au sein du tissu associatif local de Marrakech sont également intervenus, appelant à ce que le statut juridique de ces bouquinistes soit revu, afin qu’ils bénéficient de véritables locaux de librairies. Un volontaire, resté anonyme, s’est d’ores et déjà engagé à fournir des étagères.

Des locaux à refaire ou à remplacer par des structures salubres

Dans une déclaration à Yabiladi, Adil Majidi, l’un des bouquinistes impactés, a exprimé sa gratitude. «Parallèlement à mon travail dans le théâtre, je tiens la vente de livres usagés depuis plus de 10 ans. Cet incendie a détruit tous les livres dont la valeur matérielle est supérieure à 10 millions de centimes [100 000 dirhams, ndlr]», souligne-t-il.

Ce qui a le plus touché Adil, c’est «la valeur symbolique des livres», partis en fumée et irremplaçables. «En plus des livres avec lesquelles je gagne ma vie, il y avait aussi de très vieux livres que je gardais dans mon casier personnel et difficiles à retrouver ailleurs», regrette-t-il. «Nous sommes sept personnes, quatre d’entre nous ont perdu tous les livres et les trois autres près de la moitié», affirme le libraire. Actuellement, il se prépare pour les travaux afin de reprendre ses activités après réception du nouvel arrivage de livres.

En plus de cette initiative, une pétition a été lancée. Intitulée «Ensemble pour revaloriser les livres et les libraires», elle appelle les autorités de la Wilaya de Marrakech, la direction régionale de la Culture, celle du Tourisme, le conseil communal de Marrakech et la région de Marrakech-Safi à «fournir un espace décent et équipé, aussi bien pour les vendeurs que les acheteurs».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate