Menu

Breve

Réaction de l’Algérie aux aides médicales du Maroc destinées à la Mauritanie

Publié
Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères algérien / DR
Temps de lecture: 1'

Vingt-quatre heures après la réception des aides médicales du Maroc destinées à la Mauritanie, l’Algérie a réagi. Ce mardi 16  juin son ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a téléphoné à son homologue mauritanien, Ismail Ould Cheikh. «Les entretiens ont porté sur les questions ayant trait à la coopération bilatérale à la lumière de la situation induite par la propagation de la pandémie du Coronavirus, ainsi que sur les derniers développements en Libye et les questions internationales d’intérêt commun», indique l’APS.

La même agence de presse a publié aussi un communiqué de La Ligue d'amitié mauritano-algérienne revenant avec un retard d’une semaine sur la visite de la délégation ministérielle algérienne du 9 juin. Cette visite «traduit la force des relations entre les deux peuples frères et les gouvernements des deux pays (…) et l’attachement de l’Algérie à prêter assistance à la Mauritanie, pays frère, particulièrement en temps de crises comme ce fut toujours le cas».

Le timing de ces éloges n’est pas fortuit, constituant un nouvel épisode dans le feuilleton de la lutte dninfluence que se livre les deux pays voisins. L'Algérie réagit ainsi à l’assistance médicale du royaume accordée à son voisin du sud. Hier lors de la réception de ces aides, la MAP a donné la parole à Cheikhani Ould Cheikh, président de l’Association mauritano-marocaine pour la défense de l’unité magrébine, qui a salué le soutien de Rabat à Nouakchott, affirmant qu'il aura un impact tangible sur l’atténuation des effets de la pandémie en Mauritanie. «Cette initiative louable met en évidence la volonté réelle de SM le Roi Mohammed VI d’hisser les relations mauritano-marocaines à un excellent niveau», a-t-il déclaré.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com