Menu

Economie Publié

Maroc : Face à leur précarité, les autoentrepreneurs appellent au déconfinement

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

L’Union des autoentrepreneurs Bidaya appelle au déconfinement des professionnels en son secteur, à l’arrêt depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie du nouveau coronavirus. «Ils ont cru dans le formel et sont quelque part oubliés et en situation très précaire», indique l’association, dans une lettre adressée au chef du gouvernement, préconisant un accompagnement «pour sortir du rouge».

Dans ce courrier également adressé aux ministres, aux présidents des Chambres des conseillers et des représentants, l’association rappelle que «depuis le début du confinement, les autoentrepreneurs exerçant une activité génératrice de revenu journalier se trouvent extrêmement impactés par la crise et de ce fait (...) dans une situation de précarité extrême». Dans ce sens, l’Union recommande notamment d’«accélérer la mise en place de la couverture sociale des autoentrepreneurs et de la loi sur le crowdfunding».

«Ne serait-il pas plutôt opportun de rappeler les mesures barrière déjà pratiquées par l'ensemble de la population avec une sanction pour les réfractaires, au lieu de pénaliser toutes celles et ceux qui ont respecté jusque-là les recommandations sanitaires dictées par le gouvernement ?», se demande par ailleurs l’association, qui recommande aussi la suppression de la présentation des autorisations de sortie, «sans remettre en cause pour l’instant le couvre-feu et la fermeture des lieux de rassemblement».

Selon l’Union, «la limitation des déplacements aux motifs professionnels imposée à toute la zone dite 2» serait «en totale contradiction avec la logique de reprise d’activité économique des petits commerces, des commerces de proximité, des services aux personnes et des artisans».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate