Menu

Politique Publié

Maroc : L'Intérieur évalue l’impact d’un nouveau prolongement de l'état d'urgence sanitaire

L’option d'une prolongation de l’état d’urgence sanitaire pendant deux à trois semaines à des chances d’être approuvée. Le ministère de l’Intérieur examine actuellement les impacts sociaux et économiques d’une telle décision sur la population.

Temps de lecture: 2'
Le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit lors d'une séance au Parlement. / DR

Le ministère de l’Intérieur prépare l’après 10 juin. Selon nos sources, le département d'Abdelouafi Laftit a demandé à tous ses hauts représentants, notamment les walis, gouverneurs et pachas, de rédiger des rapports sur l’évaluation de l’état d’urgence sanitaire dans les territoires placés sous leurs autorités. Ils doivent ainsi présenter des données sur le nombre de contamination par le nouveau coronavirus, avec un zoom particulier sur les conséquences sociales et économiques découlant de la crise sanitaire. Il est notamment fait mention des marches de protestations par exemple, pouvant résulter d’un éventuel prolongement de la mesure, en vigueur depuis le 20 mars.

Ces rapports, qui sont différents de ceux élaborés par le ministère de la Santé portant sur la situation épidémiologique, ont atterri au siège du ministère de l’Intérieur le lundi 1er juin. Cela laisse du temps aux services d’Abdelouafi Laftit pour formuler un avis aux membres de la commission chargée du suivi de la propagation de la pandémie, au sujet de la levée définitive de l’état d’urgence sanitaire ou sa prorogation.

El Othmani devant les députés jeudi prochain

A moins d'une semaine de la date du 10 juin, l’option de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire pour deux à trois semaines a des chances d’être approuvée. Néanmoins, elle devrait être accompagnée par un allègement les mesures de confinement strict et permettre une reprise de certaines activités économiques encore frappées par l’interdiction.

Mardi 2 juin à la Chambre des conseillers, le ministre de l’Intérieur s’est montré d'ailleurs très prudent en abordant l’après 10 juin, soulignant que «la décision sera prise au moment opportun en prenant en considération tous les paramètres». Cette prudence se manifeste également par la programmation, jeudi 11 juin, du passage mensuel du chef du gouvernement devant les députés au lieu du lundi qui coïncide avec la séance des questions orales à la Chambre des représentants. Saadeddine El Othmani devra présenter «le plan du gouvernement à l’horizon de la levée de l’état d’urgence sanitaire», indique l’institution législative dans un communiqué publié hier.

Le royaume pourrait ainsi suivre les traces de certains pays européens ayant opté pour un déconfinement progressif alliant préservation de la santé des citoyens et sauvegarde de l’économie. Ainsi, la Chambre des représentants en Espagne a adopté hier le prolongement de l’état d'urgence pendant deux semaines de plus, jusqu’au 21 juin. En France, l’état d’urgence sanitaire ne sera levé que le 10 juillet bien que des médias n’écartent pas qu’il soit maintenu pendant tout l’été.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate