Menu

Politique Publié

Politique étrangère de l'Algérie : Boukadoum réaffirme la place centrale de la question du Sahara

Temps de lecture: 1'
Le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum. / DR

Le chef de la diplomatie algérienne a appelé, ce lundi 1er juin lors de son passage devant la Commission des Affaires étrangères à la Chambre des représentants, à un «consensus national à l’intérieur du pays» autour des secteurs de la politique extérieure et de la défense nationale du pays. 

«Il ne faut pas qu'il y ait des différends sur ces deux secteurs dont les prérogatives relèvent du président de la république, comme c’est le cas dans tous les pays du monde», a-t-il déclaré, comme le rapporte le quotidien El Moudjahid.

Une introduction nécessaire pour demander ensuite aux députés une adhésion sans faille à la politique menée par le président Abdelmadjid Tebboune sur la question du Sahara occidental. «L’Algérie poursuit ses efforts pour sensibiliser la communauté internationale, particulièrement le Conseil de sécurité, à l’importance du traitement de cette question qui n’a que trop duré, avec le sérieux et la responsabilité nécessaires, à la lumière des décisions de la légalité internationale et de la doctrine de l’ONU en matière de décolonisation», a-t-il explique.

Sabri Boukadoum a réitéré, à cette occasion, «le soutien de l’Algérie au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et son appel à accélérer la désignation d’un nouveau Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental», indique l’agence APS.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate