Menu

Média Publié

Syndicat de la presse marocaine : «Les faits reprochés à Raissouni nécessitent davantage d’investigations»

Temps de lecture: 1'
Conférence du SNPM / Archive - DR

Trois jours après l'arrestation l’arrestation de Soulaiman Raissouni, le Syndicat nationale de la presse marocaine (SNPM) vient de publier ce lundi un communiqué réaffirmant son «respect du pouvoir judiciaire» et sa «confiance en ses décisions».

Une déclaration qui n’empêche pas le syndicat  d’exprimer certaines observations se rapportant au déroulé de l'affaire. «Les faits reprochés au confrère Raissouni nécessitent davantage d’investigations, d’autant que la partie plaignante parle de faits remontant à une période antérieure» datant de fin 2018, selon la plainte déposée par A.M.

Sans se prononcer contre la détention du journaliste, le SNPM appelle à «prendre toutes les dispositions légales adéquates pour corriger cette situation» en référence à la décision d’un juge d’instruction de placer ce lundi 25 mai le rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum sous mandat de dépôt à la prison d’Ain Sebaa 1 (Oukacha).

Le Syndicat de la presse plaide pour le «respect de la présomption d’innocence, tant que l’affaire est examinée encore par le pouvoir judiciaire, seule autorité à émettre des décisions sur ce dossier».

Le SNPM dénonce par ailleurs «la campagne de diffamation visant des parties» engagées dans cette affaire par certains médias. «Ce qui est contraire aux principes déontologiques de la profession».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate