Menu

Politique   Publié

Melilla : La ville confirme les soupçons de favoritisme dans les listes des Marocains rapatriés

Temps de lecture: 1'
Un des bus conduisant une partie des Marocains bloqués à Melilla, le week-end dernier / DR.

Le président de la Ville de Melilla, Eduardo de Castro, estime que la grande majorité des Marocains ayant bénéficié du rapatriement ce week-end étaient logés dans des appartements privés et non dans les installations provisoirement aménagées pour ceux en séjour temporaire et qui se sont retrouvés sans logement, après la suspension des voyages à cause de la pandémie du nouveau coronavirus.

Eduardo Castro a donné ces déclarations lors d’une visioconférence du Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, avec les présidents des villes au sujet de l’opération de retour des Marocains bloqués. Selon le responsable cité par Ceutaldia, la grande majorité des personnes hébergées dans les abris provisoires continuent d’espérer un retour auprès de leurs familles.

Les affirmations d’Eduardo Castro confirment les révélations de Yabiladi, au sujet d’irrégularités ayant entaché la préparation de la liste regroupant la première partie des Marocains rapatriés depuis Melilla.

Ce week-end, le président de la municipalité de Nador et son gouverneur ont été pointés du doigt par des personnes restées dans l’attente alors qu'elles replissent toutes les conditions des cas prioritaires (femmes, enfants, âgés, malades). Dans une vidéo, des femmes hébergées à la mosquée de Melilla ont mis en cause les deux responsables locaux, les appelant à rectifier le tir face à l'urgence. 

Dimanche, une source proche du dossier a confié à Yabiladi que «sur la liste de 200 Marocains transmise à la Délégation du gouvernement espagnol à Melilla, 150 ont été rapatriés lors de deux opérations : la première, menée devant les caméras vendredi 15 mai, a permis le retour de 125 personnes. La deuxième s’est déroulée en catimini samedi». Selon la même source, «des cas les plus prioritaires, des femmes et des personnes âgées, sont toujours bloqués à Melilla dans des conditions précaires».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate