En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 12/03/2012 à 17h47

Maroc : Presse en ligne enfin réglementée ou presque

Elle a tardé à venir, mais elle arrive bientôt ! La réglementation de la presse électronique ouvrira enfin, des perspectives prometteuses à ce secteur qui a longuement été marginalisé au Maroc.

/DR. La presse en ligne a sa déontologie...

Mustapha Khalfi, ministre marocain de la Communication, porte-parole du gouvernement, a tenu, samedi dernier à Rabat, une journée d’étude entièrement dédiée à la presse électronique marocaine, reconnaissant ainsi les progrès réalisés par cette presse qui n’a pas encore reçu toutes ses lettres de noblesse.

«La réglementation de la presse électronique ne pourra que renforcer ce secteur en pleine mutation», a indiqué El Khalfi, lors de la rencontre, en ajoutant : «la mise au point d'un cadre juridique favorable à l'éditeur et au journaliste offrira des garanties pour l'exercice de la liberté et aidera à mettre en œuvre une politique ambitieuse de développement et de formation, ce qui ne manquera pas de booster la compétitivité du Maroc dans le monde du numérique».

Aussi a-t-il relevé l'importance d'intégrer ce secteur dans la stratégie nationale pour le numérique de manière à lui garantir des conditions de travail adéquates aux niveaux technique et technologique, aux côtés d'une politique publique de soutien et un engagement envers la déontologie et les droits de la propriété intellectuelle. Cependant, il serait pertinent de rappeler que ce problème concerne l'ensemble de la presse et ne serait se limiter à la presse électronique. Au Maroc, on ne peut pointer du doigt internet seulement. Le plus important donc serait de renforcer les mécanismes qui sanctionnent les plagiats.

Le Code de la presse révisé ?

La révision du Code de la presse reste une question à l’ordre du jour. Dans ce sens, Mustapha Khalfi a annoncé que le prochain amendement de celle-ci comprendra un chapitre qui s’intéressera à la presse électronique. De plus, le ministre admet qu’il existe un dilemme entre l'évolution accomplie par cette presse, à part entière, et l'incapacité du législateur à l'accompagner.

Cependant, Younès Moujahid, président du Syndicat national de la Presse marocaine (SNPM) accorde une importance toute particulière à l’éthique journalistique car force est de constater selon lui, que certains supports électroniques de la place ont déjà commis des violations flagrantes de la déontologie. D’où la nécessité de réglementer le journalisme du web.

Quant à Noureddine Miftah, président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), il a soulevé la question de la protection des mineurs et le respect de la vie privée par les sites électroniques, appelant à la conjugaison des efforts pour la mise à niveau de la presse électronique.

Un éditeur en ligne en parle…

« Il convient de clarifier le débat, car la journée d'étude a regroupé, voire mélangé, les sites d'informations et les blogueurs. Si le bloging et le journalisme citoyen doit rester une activité libre liée à la liberté d'expression, l'activité de presse électronique doit entrer dans la même reglementation que la presse papier. Je tiens à préciser qu'il est faux de parler de vide juridique concernant le journalisme électronique puisque nous sommes soumis aux même textes de lois en cas de diffamation,... Par contre il manque aux entreprises gérant des sites d'information, un statut similaire à celui des autres sociétés de presse. », affirme Mohamed Ezzouak, éditeur en ligne et directeur de Yabiladi.com. Et d’ajouter : « Nous ne demandons pas un traitement faveur, mais tout simplement d'être alignés au même niveau que nos confrères de la presse papier. Car si aujourd'hui nous encourrons les mêmes risques au niveau de la justice, nous ne bénéficions ni de la reconnaissance institutionnelle, ni des avantages fiscaux des sociétés de presse.».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com