Menu

Média Publié

Maroc : L’Intérieur réagit à l’agression d’une équipe télé à Tiflet

Temps de lecture: 1'
DR

L’incident relayé par des supports médiatiques, portant accusation du caïd de la troisième annexe administrative du Pachalik de Tiflet (Province de Khémisset) d'agression d’une journaliste et d’un cameraman de la chaîne Amazighiya, concerne une intervention du représentant de l’autorité locale pour imposer les dispositions de l’état d’urgence sanitaire dans l’un des grands marchés de Tiflet, après avoir constaté le rassemblement de plusieurs personnes autour d’une caméra, ce qui constitue une violation de l’état d’urgence décrété, a indiqué samedi le ministère de l’Intérieur.

Aussitôt informé de cet incident filmé, le ministère de l’Intérieur a ouvert une enquête administrative comme il a dépêché une commission centrale au siège de la province de Khémisset pour mener une enquête minutieuse et approfondie à ce sujet, a précisé la même source dans un communiqué.

La journaliste et le cameraman ont refusé de présenter au représentant de l’autorité locale les documents justifiant leur qualité professionnelle et insisté à poursuivre le tournage en laissant la caméra en mode actif, comme y atteste la vidéo livrée par les personnes concernées aux sites électroniques, a expliqué le ministère, ajoutant que cette vidéo réfute les allégations de la journaliste prétendant avoir été giflée par le caïd chef de la 3ème annexe administrative de Tiflet, puisqu'aucune séquence filmée ne montre ce qui a été prétendu comme violence.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com