Menu

Politique Publié

El Othmani et Lachgar conviennent du report de l’examen du projet de loi sur les réseaux sociaux

Temps de lecture: 1'
Driss Lachgar et Saad-Eddine El Othmani / Archive - DR

Le PJD et l’USFP ont convenu de tourner la page de la guerre des communiqués et des déclarations déclenchée après la fuite du contenu du projet de loi 22.20 sur les réseaux sociaux.

La réunion du vendredi soir entre Saad-Eddine El Othmani et Driss Lachgar a permis un tel rapprochement. Les deux chefs se sont mis d’accord sur le report et non un retrait du texte visant à museler la liberté d'expression sur les réseaux sociaux en attendant que les conditions soient réunies pour son examen, nous confie une source au parti de la Rose.

Ces discussions ont été immédiatement suivies par la tenue le samedi soir d’une session du secrétariat général de la Lampe, sanctionnée par un appel adressé au gouvernement sollicitant le report de la présentation du projet de loi.

Un peu plus tard, c'était au tour du ministre de la Justice Mohamed Ben Abdelkader de répondre à la requête des islamistes. «Au regard des circonstances particulières que traverse notre pays sur fond d’état d'urgence sanitaire, j'ai décidé de demander au chef du gouvernement et aux membres de la commission ministérielle compétente de repousser les travaux sur le projet de loi 22.20 jusqu'à la fin de la période actuelle et la tenue des concertations nécessaires avec l'ensemble des acteurs concernés», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Dans une mise au point publiée le 30 avril, l'USFP expliquait qu'en présentant le projet de loi sur les réseaux sociaux, son ministre de la Justice était animé par le souci de «prémunir la cohésion nationale de toute tentative qui pourrait utiliser la force mobilisatrice des plateformes de communication contre cet effort (de faire face au Covid-19, ndlr) et peut être le démolir en instrumentalisant des images odieuses».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate