Menu

Société Publié

Maroc : La violence conjugale, plus de 91% des signalements depuis le début du confinement

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / DR.

La Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF) a annoncé avoir reçu, du 16 mars au 24 avril, 240 appels téléphoniques de la part de 230 femmes des différentes régions du Maroc, dans le cadre de signalements des actes de violence pendant le confinement.

La Fédération a indiqué, dans un communiqué, qu'en matière de suivi de la violence à l'égard des femmes, un total de 541 actes a été enregistré. La violence psychologique a représenté le taux le plus élevé, avec 48,2%, suivie par la violence économique avec 33% et la violence physique, dont le taux a dépassé 12%, en plus de certains cas de violence sexuelle.

Les cas d'expulsion du domicile conjugal enregistrés nécessitent une intervention pour fournir un service d'hébergement aux femmes, indique la FLDF, notant que ce service connaît une grave pénurie des centres spécialisés, en plus de la difficulté du transport entre les villes et à l'intérieur de la même ville, en raison de l'état d'urgence sanitaire, en plus de la problématique de la désinfection, des analyses et de la propagation de la pandémie du coronavirus.

Selon des données recueillies, la violence conjugale représente 91,7% des formes de violence durant le confinement sanitaire, suivie par la violence familiale (4,4%). Pour cette raison, la Fédération appelle les départements compétents à prendre des mesures urgentes afin d'éviter toute aggravation des violences faites aux femmes.

Dans ce même contexte, la Fédération dit avoir fourni un total de 492 services répartis entre écoute, conseil et soutien psychologique, en plus de l'orientation, de l'intervention, de la coordination et de la coopération avec divers acteurs institutionnels.

La fédération a également apporté une assistance matérielle ayant bénéficié à 908 femmes sur le territoire national, des cheffes de familles et des travailleuses informelles, touchées doublement par la précarité, la pauvreté, la violence et la discrimination pendant l'urgence sanitaire.

Par ailleurs, la même association annonce avoir accompagné 415 femmes dans les procédures de dépôt des demandes pour bénéficier des subventions accordées par les autorités publiques aux catégories travaillant dans le secteur informel.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate