Menu

Environnement   Publié

Tanger : Découverte de ruines d’un monument à la place d’Espagne vite recouvertes de sable et de ciment

A Tanger, des associations écologiques et de défense du patrimoine réclament des autorités compétentes la sauvegarde de la Place d’Espagne. L’opération de démolition a levé le voile sur un monument historique vite enfoui sous le sable et le ciment.

Temps de lecture: 2'
Chantier sur la place d’Espagne à Tanger / DR

Une partie de la société civile de Tanger est vent debout contre la démolition de la Place d’Espagne. Un haut lieu historique situé en face de l’ancienne gare ferroviaire de la ville et seulement à quelques mètres de l’entrée du port.

Tout a commencé par la publication sur les réseaux sociaux de photos d’un chantier de travaux d’un projet en cours de réalisation au même endroit. L’une d’elle laisse apparaitre un arc d’une possible construction, dont il est difficile pour l’instant de déterminer son époque historique.

Une découverte qui a suscité évidemment l’intérêt des associations écologiques et de défense de patrimoine dans la capitale du Détroit. Un engouement qui a vite cédé la place à la colère, notamment après que l’entreprise chargée d’exécuter les travaux ait recouvert la Place d’Espagne par quantités de sable et de ciment.

Une violation de la loi 22.80                  

«Nous sommes en face d'une opération destinée à dissimuler la découverte et effacer toute trace de l’agression. Elle constitue une violation de la loi 22.80 publiée au Bulletin officiel dans son édition du 18 février 1981, relative à la conservation des monuments historiques et des sites, des inscriptions, des objets d'art et d'antiquité», s’insurge auprès de Yabiladi, Ahmed El Ftouh, le président de l’Association Tadaoul pour l’Education, le Patrimoine et l’Environnement.

Et d’expliquer que «l’article 46 de cette loi est clair». Il précise que «si, au cours d'un chantier quelconque, une fouille entreprise dans un but non archéologique met au jour des monuments, monnaies ou objets d'art et d'antiquité, la personne qui exécute ou fait exécuter cette fouille doit aviser immédiatement de sa découverte l'autorité communale compétente».

Arche d’un monument historique sur le chantier de la place d’Espagne / DRArche d’un monument historique sur le chantier de la place d’Espagne / DR

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Mouvement de la Jeunesse Verte a invité les «autorités compétentes à constituer une équipe d’enquête composée de l’inspecteur des monuments historiques et du conservateur régional du patrimoine», relevant du ministère de la Culture en vue de mener les fouilles nécessaires à la Place d’Espagne afin de déterminer la valeur de la découverte.

En marge des protestations d’une partie de la société civile, des acteurs associatifs ont lancé une collecte de signatures des habitants,  conformément à la loi organique 44-14 déterminant les modalités et les conditions d’exercer le droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics.

Cette affaire n’est pas sans rappeler la mobilisation du tissu associatif tangérois contre l’agression commise, en mai 2019, au niveau des jardins adjacents de la Mandoubia que la mairie voulait transformer en parking.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate