Menu

Terrorisme Publié

Al Qaïda et Daech ne résistent pas à la tentation de surfer sur la vague du Covid-19

Les mouvements terroristes se sont vite emparés de la pandémie du Covid-19. Al Qaida et Daech ainsi que certains ténors du salafisme jihadistes y voient plutôt une occasion propice pour lancer une nouvelle campagne de propagande mais avec d’anciens outils.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

Quels regards portent les organisations terroristes sur la pandémie du coronavirus ? Hier, le groupe terroriste Al Qaïda a publié, via son bras médiatique Al Sahab Foudation, un long document de six pages en anglais intitulé «la voie du salut de l’humanité pour sortir de la crise du Covid-19».

La première partie du texte est consacrée à dénoncer l’«obscénité et la corruption morale» qui sévit dans le monde musulman et la «tyrannie» de ses dirigeants y compris dans les lieux saints en Arabie saoudite. La deuxième partie est un appel destiné aux occidentaux de saisir les conditions du confinement pour étudier l’islam.

Au-delà de ce discours prédicateur de circonstance, Al Qaïda a déjà invité ses fidèles en Europe à «reporter la commission d’actes terroristes» jusqu’à la levée de la crise sanitaire.

«Des messages actualisés en ces temps de pandémie»

Pour sa part, le groupe terroriste «Etat islamique» s’est mis, lui aussi, à l’heure du Covid-19, en ordonnant à ses membres de ne pas «effectuer de déplacement» dans le Vieux continent. Le 19 mars, Daech a déclaré considérer la pandémie comme le «pire cauchemar».

Le 26 mars, le groupe terroriste s'est aussi inscrit en faux contre la théorie du complot attribuant la propagation de la pandémie à certains Etats, en affirmant que cette pandémie serait «un châtiment de Dieu». Abou Mohamed Al Maqdissi, un théologien du salafisme djihadiste, a ainsi estimé que Covid-19 a des «bienfaits». Selon lui, le virus létal «a contraint les femmes de couvrir leurs visages».

«Dans l’ensemble, ces messages ne constituent aucune surprise. Ils cadrent parfaitement avec la ligne observée par ces organisations depuis leurs formations», nous déclare ce jeudi Driss El Ganbouri, expert en mouvements islamistes. 

Pour lui, «nous sommes plutôt en face d’une actualisation d’un discours maintes fois répété par Al Qaïda, Daech et les autres enseignes terroristes opérant sous couvert de défendre l’islam et les musulmans, consistant à appeler les musulmans et les occidentaux à se rebeller contre leurs régimes et les rejoindre», explique-t-il.

«Les grande groupes du terrorisme mondial sont connus pour être friands en communication. Face à l’ampleur de la vague de la pandémie, la tentation est si grande. Ils ne peuvent pas en rester à l’écart. Ainsi, ils prouvent aux autres qu’ils existent toujours malgré les revers subis sur le terrain des combats, notamment pour Daech sur le front syro-irakien et Al Qaïda en Afghanistan.»

Driss El Ganbouri

Pour l'expert marocain en mouvements islamistes, «ces sorties permettent également à ces mouvements de garder contact avec leurs cellules dormantes en Europe et ailleurs».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate