Menu

Société Publié

M3ak, un annuaire de demandes et de propositions d’aides en temps d’urgence sanitaire

En fin de semaine dernière, les initiatives de solidarité au Maroc, sous urgence sanitaire à cause de la pandémie de coronavirus, se sont enrichies d’une plateforme web qui permet de centraliser des propositions d’aide et des requêtes. M3ak.ma est un projet porté par un groupe d’étudiants de l’école de codage 1337, basée à Khouribga et à Ben Guerir. Mehdi Bounya fait partie du binôme qui a développé le site. Il nous explique comment l’idée a vu le jour. INTERVIEW.

Temps de lecture: 3'
DR

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Nous avons voulu mettre en place une plateforme qui facilite et valorise les initiatives volontaires entre des personnes, qui ont besoin les unes des autres, mais qui ne se connaissent pas forcément. Beaucoup de gens aimeraient avoir de l’aide mais sans savoir vers qui se tourner, et beaucoup d’autres sont prêt à proposer la leur mais n’arrivent pas à identifier celui ou celle qui peut en bénéficier.

Au lieu que ces personnes sortent chercher qui aider à l’extérieur, la plateforme leur permet d’identifier rapidement des profils dans le besoin, tout en restant chez eux le plus longtemps possible, en ces temps de pandémie et de confinement sanitaire. La centralisation des informations sur le site leur permet donc de cibler rapidement des bénéficiaires, de mieux organiser les sorties urgentes et donc de se préserver tout en se rendant utile.

Quel a été votre rôle dans la conception et la mise en place de cette initiative ?

Etant développeur, j’ai participé au codage d’une partie de notre plateforme. Au total, nous sommes une dizaine, dans une équipe où chacun a contribué à faire du site ce qu’il est aujourd’hui. Il contient principalement des fonctionnalités de base, en attendant que nous le développions continuellement. Il était important pour nous qu’il soit d’abord accessible au public, afin que ceux qui veulent lancer des initiatives le fassent.

Nous avons en effet choisi de le développer au fur et à mesure pour gagner du temps, en permettant l’accès à des proposition d’aides dans le contexte de l’urgence sanitaire et en tenant compte aussi des remarques des internautes pour la suite du développement. Si nous avions attendu la mise en place complète et parfaite du site, je ne pense pas qu’il serait déjà en ligne aujourd’hui.

Quelques jours après le lancement de cette plateforme, combien de propositions ou de demandes d’aides ont été enregistrées ?

Nous avons lancé le site il y a quatre ou cinq jours. Depuis, nous enregistrons près de 1 000 visites par jour. Il existe plus de 300 propositions d’aide sur la plateforme et beaucoup moins de demandes, réparties sur différentes villes du Maroc.

Par villes ou par région, le plus grand nombre des aides proposées vient d’internautes basés à Khouribga, puisque nous avions annoncé le lancement du site depuis notre école basée ici. Mais nous avons beaucoup d’autres en nombre important à Casablanca aussi et à Agadir. Il en existe dans d’autres villes aussi, notammant dans l’Oriental et la région de Tanger.

Cette plateforme reste ouverte pour accueillir toutes les initiatives volontaires de toutes les régions. Elle a été lancée en urgence dans le contexte de la pandémie, mais nous ambitionnons de la maintenir même après que cette crise soit passée.

Comment faire pour proposer son aide via m3ak.ma ?

Il suffit de se rendre sur la page d’accueil du site et de se connecter par son compte Facebook. Nous avons pensé à cette formule afin de faire gagner du temps à tous les volontaires, qui ne voudraient pas passer plusieurs minutes à remplir un formulaire d’inscription puis attendre un mail de confirmation.

Toute la plateforme est en arabe, afin qu’elle soit accessible et à la portée du plus grand nombre possibles de Marocains, ce qui augmente davantage la possibilité de recueillir des propositions.

Une fois connecté via Facebook, on peut choisir d’introduire une demande ou une proposition d’aide. Celle-ci peut consister en des cours de soutien à distance, des courses gratuites ou tout ce qui peut être utile à quelqu’un d’autre. Il est possible de s’enregistrer en tant que particulier, association ou entreprise. On choisit aussi la ville puis la localisation, si l’on veut, afin d’être plus facilement identifié par quartier.

Après, les utilisateurs peuvent intégrer leurs coordonnées téléphoniques pour être joignables par des visiteurs, qui ne sont par forcément inscrits sur notre site mais qui peuvent visualiser les requêtes et les propositions. En effet, cette plateforme ne fait que centraliser les demandes des un et des autres en les rendant plus accessibles, tel un annuaire.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate