Menu

Média Publié

Désintox : Les prévisions sur la pandémie de coronavirus viennent-elles de l’OMS ?

Depuis vendredi, un graphique attribué à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et relayé via les réseaux sociaux, mais aussi les groupes de journalistes dans les messageries instantanées, montre une courbe prévisionnelle concernant la situation pandémique du covid-19 au Maroc. Après 48 heures de confusion sur la provenance de ces données, l’instance onusienne est sortie de son silence.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / Ph. Photo News

Sur Twitter et Facebook, comme sur les applications de messagerie instantanée, et même certains sites d'information, un graphique attribué à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique une courbe prévisionnelle encourageante sur la situation pandémique au Maroc, en lien avec le coronavirus. A en croire ces prévisions, le nombre de cas testés positifs commencerait à ralentir dès le 31 mars, et l'épidemie complètement maitrisée d'ici la fin prévue de l'état d'urgence sanitaire : le 20 avril. Heureux hasard ! Il n'est prévu d'ici là «que» 2161 cas positifs et 140 décès.

Pourtant, sans être spécialiste des statistiques ou épidémiologue, certaines incohérences auraient dû mettre la puce à l'oreille. Tout d'abord, une recherche du titre du graph sur Google ne renvoi aucun résultat du site de l'OMS, ni aucune autre étude sérieuse. A y voir de plus près, la mention exacte de la légende de cette courbe indique «OM», au lieu d'OMS. Le texte du graphique étant en anglais, l'acronyme devrait être WHO, il ne peut donc s’agir d’une faute de frappe.

Par ailleurs, la tendance de la courbe est peu cohérente avec la réalité qui nous attend dans les prochains jours. Si le confinement devrait produire ces effets dans les prochaines semaines, il n'en demeure pas moins que la multiplication des tests va mécaniquement augmenter le nombre de cas psoitifs au coronavirus.

Pour un oeil plus averti, l'écart entre les courbes du nombre d’hospitalisations et du nombre de cas positifs est faux même pour les données passées. En effet, le Maroc a comme politique d'hospitaliser tous les cas testés positifs à quelques exceptions près, comme le ministre de l'Equipement et des Transports, Abdelkader Amara. Les deux courbes devraient donc se confondre, comme cela a été expliqué hier, sur Twitter, par le directeur de publication de Yabiladi.com.

L’OMS obligé de démentir

Ce dimanche, l’OMS a réagi aux rumeurs autour de cette courbe prévisionnelle, qui était fausse même dans la reproduction des données passées comme nous l'avons démontré. Dans un communiqué, l’instance onusienne a rappelé qu’«à ce jour, l’OMS n’a pas encore produit de prévisions pour le Maroc». «Subséquemment, toute prédiction de tendance de l’épidémie covid-19 au Maroc attribuée à l’OMS dans les médias est par la présente infondée et rejetée», ajoute le document.

Pour mettre fin à toute désinformation ou relais de données erronées, l’OMS rappelle ainsi que ses publications et toutes les données qu’elle produit «ne sont disponibles que par l’intermédiaire d'un porte-parole officiel du siège de l’OMS à Genève, du bureau régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale (OMS EMRO) ou du bureau pays (OMS Maroc) ou par le biais de [ses] réseaux sociaux et sites web».

Et de souligner que «face à la pandémie, l’OMS collabore étroitement avec le ministère de la Santé et ses partenaires dans la riposte coordonnée par rapport à l’expansion du covid-19».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate