En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 22/02/2012 à 07h03

Mariages temporaires au Maroc : Du libertinage halal

Mariage touristique ou temporaire, facile ou missyar, orfi ou moutâa…  il s’agit là de diverses appellations de la même pratique qui a tendance à se propager dans les grandes villes du Maroc comme un peu partout dans les métropoles maghrébines.

DR

Entre deux péchés, faudrait-il choisir le moindre? Cette question est pour le moins agaçante pour Said El Kamali, jurisconsulte et conférencier à Masjid Es-sounna à Rabat. A en croire certains témoignages, certains Marocains (musulmans pratiquants) n’auraient pas longuement hésité à se laisser passer la bague au doigt et ce, dans le plus grand secret en se contentant d’un contrat manuscrit par le couple et avec la présence de deux témoins- amis. Il s’agit de ce que l’on appelle communément le mariage «orfi». Aussi, un mariage dit «missyar» (facilité) a-t-il tendance à se répandre, en catimini, dans certaines villes marocaines, à l’instar de Casablanca, Rabat et Marrakech. Celui-ci impose à l’épouse de renoncer partiellement ou entièrement à ses droits matrimoniaux (la pension, le partage des biens…) mais le plus souvent, dans les faits, le divorce ne tarde pas à s’annoncer. Car l’épouse finit par se plaindre de mener une vie séparée de celle de son mari qui a toujours eu le droit de se rendre chez elle, à toute heure du jour ou de la nuit uniquement pour assouvir ses besoins sexuels qu’ils jugent «licites».

Contrairement aux idées reçues, les histoires abracadabrantes de mariage «Orfi» et «missyar» ne sont plus l’apanage des feuilletons égyptiens et saoudiens. En Tunisie, la montée de l’islamisme et du salafisme a eu comme premier réflexe de «halaliser» le mariage temporaire. Conséquemment à cela, le mariage Orfi n’a pas tardé à devenir «le péché mignon» des jeunes couples ennahdaouis ne voulant pas tomber dans l’adultère. Chez nous, il s’est avéré d’après des rapports réalisés par le ministère du Développement, de la Famille et de la Solidarité que les cas les plus dénoncés au Maroc sont ce qu’on appelle communément «le mariage touristique». Il s’agit de plusieurs cas de mariages maroco-saoudiens ou maroco-émiratis suite auxquels l’époux disparait et l’épouse peine à décrocher le divorce justifié par l’absence du mari étranger. Après plusieurs dénonciations, les tribunaux marocains de la famille ont pu constater que le mari, le plus souvent, originaire d’un pays du Golf, se prête à ce mariage comme à un jeu, avec l’intention de ne le consommer que pour une durée limitée. «Il s’agit d’un mariage de moutâa (plaisir) avec une nouvelle appellation et une méthode plus dolosive » explique le jurisconsulte Said El Kamali.

Les parents montrés du doigt…

En effet, certains jeunes auraient tendance à fuir les nouvelles exigences et normes de la société marocaine en matière de mariage. A fortiori quand il s’agit de dots exorbitantes au moment de la signature de l’acte de mariage. «La grande responsabilité de pousser la nouvelle génération à sombrer dans le haram incombe essentiellement aux parents. Ces dernières années, les cérémonies de mariage exigent des sommes faramineuses. De même, certains parents demeurent très regardants sur le statut social du mari et attendent de lui qu’il se coupe en quatre dans l’optique de satisfaire sa dulcinée. D’où la propagation de ces formes de mariage qui semblent être plus ‘’gérables’’…»

Un concubinage «halal»

Si pour certains il existerait une union plus licite qu’une autre, la loi islamique ne badine pas avec le haram : «Le halal est évident et le haram l’est aussi», rappelle le savant en charia islamique. «Il n’y a qu’un seul mariage reconnu par la loi islamique. Il s’agit du mariage en bonne et due forme qui nécessite la présence de témoins et de deux adouls et qui n’exige pas de durée déterminée. Les autres formes ne sont pas différentes de l’adultère. Il s’agirait seulement d’un concubinage qui voudrait se ‘’halaliser’’», conclue le jurisconsulte. 

21 commentaires
Mariage n'est pas temporaire
Auteur : cabinetmaitrenkaira
Date : le 03 octobre 2012 à 16h52
le mariage tel défini par le code de la famille au Maroc ,""Le mariage est un pacte fondé sur le consentement mutuel en vue d'établir une union légale et durable, entre un homme et une femme. Il a pour but la vie dans la fidélité réciproque, la pureté et la fondation d'une famille stable sous la direction des deux époux, conformément aux dispositions du présent Code""
article 1 du CF.
le critère le plus spécial et déterminant c'est l'intention des deux parties qu'il est fait pour une union durable.
ce qui implique que si les parties prévois une durée l'acte est nul.
--
Maître NKAIRA
email:[email protected]
site web: www.nkairalawfirm.com
Dernière modification le 03/10/2012 18:07
BISMILAH E RAHMAN ERAHIM OUA SALAT OUA SALAM AL RASSOULOLAH
Auteur : ayoub09
Date : le 07 mars 2012 à 12h23
IL N EST PAS PERMIS PAR ALLAH EST SON MESSAGER CE GENRE DE MARIAGE SES GENS QUI S Y PRETENT SON DES TRANSGRESSEUR ET CELUI QUI TRANSGRESSE SE FAIT DU MAL ALUI MEME POUR CEUX QUI LISENT MON MESSAGE PROPAGER CELA DANS VOTRE ENTOURAGE C EST D ALLAH QUE VIENT LE SUCCES
@ le vrai de vrai !
Auteur : abdo447
Date : le 23 février 2012 à 11h24
Mon commentaire ne parle pas du Suicide!
Il parle juste d'une situation Sociale economique politique et judiciaire Explosive au Maroc.
Et ce n'est pas en Amnistiant quelques barbus pour bloquer le mouvement 20 février que la situation va s'améliorer !!!
Statistiques!
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 23 février 2012 à 10h44
Voilà comment je vais expliquer un idiot: Le suicide a toujours existé au Maroc, les gens se suicidaient chez eux ou en se jetant à la mer , mais depuis l’affaire du suicide du tunisien, c'est devenu à la mode de s'immoler par le feu, un geste satanique! Mais ça reste un suicide
Au Maroc, il y a 130 suicides par an, en majorité des dépressifs qui ne veulent pas se soigner, pour ne pas être traités de fous !!!!!
En France Chaque année , 160 000 personnes tentent de mettre fin à leurs jours. 12 000 y parviennent. Le suicide est plus meurtrier que les accidents de la route.
120.000 par an en Europe parviennent aussi à se suicider !
Et je rajoute qu'il faut multiplier ces chiffres par deux, à cause des nombres de suicidés non déclarés, par les familles pour des raisons d'assurance!
Avant de l'ouvrir, il faut savoir de quoi on parle, sinon on retourne à l'école, pour s'instruire au lieu de trainer au bas des hlm, d'être rejeté par la société, et de se faire traiter de voyou par vos chers français!
Vive le Maroc où il fait bon vivre, et où on est chez soi, mort ou vif!
Dernière modification le 23/02/2012 10:48
Les Fait Sont Têtus
Auteur : abdo447
Date : le 23 février 2012 à 06h51
Malheureusement les Faits Sont Têtu , il suffit de regarder les News Onligne Hespress ou Lakome, ou Goud pour voir le BASTONAGE des Miséreux à TAZA , Béni-Mellal , Ajdir, Agadir , Salé, les pauvres qui s'immolent , les Chômmeurs Qui s'immolent , les Mineurs qu'on emprisonne pour leur Opinion ,etc....
Tout ça rien que la semaine dernière et cette semaine !!

En France Y Plus de 5 Millions de Chômeurs et même des diplôme chômeurs , et IL Ne S'immolent PAS , tout simplement par ce que leur dignité n'est pas Bafoués.

Si demain l'Europe ouvre ses Frontière je Parie avec quiconque QUE le Maroc Va Se VIDER de sa population je crois que même les moutons et les poules vont se barrer tout simplement pour trouver de la considération , du respect et leur dignité.

Et Si vous regardez le témoignage de la Torture de ZAKARIA Moumni vous avez la définition Complète de Ce que c'est le Maroc ( un Pays ou un être Humain et une Vie humaine n'ont aucune valeur, un pays ou quelque RICHE Opportunistes INCULTES et idiot -c'est le cas de MAJIDI , peuvent se Payer Juges et policier et BARBOUSES pour Torturer et humilier tout marocain qui veut recourir ses droits légitimes )
Election Présidentielle France
France + France