Menu

Article

Le fil désintox de l’épidemie de fake news sur le coronavirus au Maroc [Mise à jour]

Faut-il fermer vos fenêtres pour éviter d’inhaler les produits chimiques qui seraient aspergés par hélicoptères pour lutter contre le coronavirus ? Boire des boissons chaudes permet-il de tuer le coronavirus qui sommeille en vous ? Risquez-vous un cambriolage sous couvert de consultation médicale ? Pour ne pas sombrer dans la psychose et ne pas tomber dans le panneau, ce fil désintox synthétise les fausses informations.

Publié
Montage : Dado Ruvic - Reuters
Temps de lecture: 5'

Depuis vendredi, des messages sonores et d’autres écrits préviennent les internautes marocains : «Fermez vos fenêtres dès ce soir, gardez vos enfants à la maison et ne laissez pas votre linge en terrasse : un hélicoptère survolera votre ville en l’aspergeant de produits chimiques pour tuer le coronavirus.» Cette annonce absurde a nécessité une réaction officielle de la Ville de Casablanca.

Dans un communiqué relayé le même jour, la ville a démenti tout dispositif de ce type qui pourrait lutter contre la propagation de ce virus. Le document a par ailleurs appelé les citoyens à se tenir aux mesures préventives préconisées par le ministère de la Santé, via ses canaux officiels et via les médias.

Bandes organisées fictives et exposition au soleil pour «tuer le virus»

Mais cette intox n’est pas la seule à faire le tour des réseaux sociaux. Une publication met en garde les internautes contre de «fausses équipes médicales», susceptibles de proposer une consultation préventive à domicile, pour faire des cambriolages en réalité.

Relayée depuis jeudi via Facebook, l’annonce a nécessité une intervention de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Dans une publication sur son compte Twitter, l’institution a mis en garde contre cette intox, ainsi que toutes les autres au sujet du coronavirus au Maroc. Elle a annoncé par ailleurs des enquêtes en cours pour identifier et interpeler les auteurs de ces posts.

Plus tôt, c’est à Souk Larbaa du Gharb que la police a arrêté un individu, pour avoir propagé de fausses informations sur le coronavirus à travers un haut-parleur. Sous le hashtag مكافحة_الأخبار_الزائفة#, la DGSN appelle d’ailleurs les internautes à ne pas relayer de contenus non-vérifiés.

Au niveau des conseils sanitaires pullulent des consignes de médecine traditionnelle. Sur un ton sérieux, elles sont présentées comme des bons usages permettant de se prémunir du coronavirus. Ainsi, des infographies et créations simplifiées en arabe préconisent de multiplier la consommation de boissons chaudes comme le thé, le café ou les bouillons. Dans la logique de ce «conseil», réchauffer le corps en augmentant sa température pourrait réduire la propagation du virus dans l’appareil respiratoire. Autre faux conseil abondant dans le même sens, s’exposer aux rayons de soleil ou encore boire de l’eau toutes les 15 minutes. Ni le soleil, ni la tasse de verveine ne vous protégeront.

Samedi dernier, c’était au ministère de l’Intérieur cette fois-ci de démentir des rumeurs circulant via WhatsApp et indiquant l’existence de mise en quarantaine de quartiers dans les villes marocaines. «Des enregistrements audio circulent depuis vendredi sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie instantanée contenant de fausses allégations et des données fictives au sujet de la propagation du nouveau coronavirus et la mise en quarantaine de certains zones du territoire national, avec la diffusion d’appels incitant d’une manière exagérée les citoyens à prendre des mesures exceptionnelles et illogiques», a précisé le ministère dans sa mise au point.

Le ministère a lui aussi appelé les citoyens à s’assurer de la véracité des informations qui circulent et à veiller à les recueillir auprès de sources officielles sûres et ne pas donner crédit aux fausses allégations.

Le même jour, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a démenti l’existence d’un «foyer épidémique» de coronavirus au quartier Oulfa de Casablanca. Dans une déclaration à la MAP, il a par ailleurs souligné que «l’état de santé des cas confirmés est rassurant et en constante amélioration», dénonçant par ailleurs les intox à ce sujet.

La justice se saisit des fausses informations

Pour sa part, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a condamné, lundi, les fausses informations diffusées au sujet de mesures préventives de propagation du coronavirus, qui consisteraient en la réduction de la période d’approvisionnement en eau. Dans un communiqué, l'Office a démenti ces rumeurs, tout en ajoutant que l’approvisionnement reste inchangé. Par ailleurs, l’ONEE a indiqué se réserver le droit de prendre les mesures juridiques nécessaire pour faire face aux intox à ce sujet.

A partir de mardi 17 mars, la présidence du ministère public au Maroc a ainsi annoncé que des consignes strictes ont été données aux Parquets généraux des tribunaux du pays, afin de faire un suivi minutieux de toutes intox susceptibles de créer la panique ou porter atteinte à l’ordre public. Des enquêtes liées à des cas de propagation de fausses informations concernant le coronavirus au Maroc sont déjà en cours, par le biais des services de la police judiciaire.

Les autorités compétentes ont été chargées d’enquêter sur la source de cette information erronée afin d’engager les procédures judiciaires qui s’imposent.

Pour sa part, la Cour de cassation a démenti les fausses informations contenues dans un enregistrement sonore, diffusé sur les réseaux sociaux, qui fait état de la contamination au coronavirus, mardi matin, d’une membre de cette juridiction et l’évacuation urgente des locaux. Et de rappeler aux citoyens de faire preuve de responsabilité en s’abstenant de diffuser des informations non-vérifiées, qui risquent de semer la panique.

Mardi, plusieurs arrestations ont d’ailleurs été enregistrées, en lien avec la propagation de fausses informations, de fausses alertes sur d’éventuels foyers de coronavirus ou encore sur des cas d’infections qui se sont avérés inexistants.

Par ailleurs, des enquêtes restent en cours, notamment concernant des allégations sur la suspention des activités de la Protection civile et de la Sûreté nationale, démenties cette fois-ci par le ministère de l’Intérieur.

Le lendemain, la DGSN a également annoncé l’interpellation de deux individus, l’un à Berrechid et l’autre à Kénitra, pour la diffusion d’allégations mensongères et de photos de personnes sans leur autorisation, ainsi que pour incitation à entraver des travaux ordonnés par les pouvoirs publics.

Le premier individu, chauffeur d’ambulance privé arrêté à Berrechid, est en effet soupçonné d’être impliqué dans un enregistrement vidéo publié sur les réseaux sociaux, montant des éléments de la protection civile en train d’apporter des soins à un patient étranger et accompagné de commentaires mensongers.

Celui arrêté à Kénitra est soupçonné d’avoir enregistré et diffusé 12 séquences vidéo, où il prétend la non-existence du coronavirus et appelle les citoyens à ne pas appliquer les mesures préventives recommandées par le ministère de la Santé.

Fès égaement, un homme de 41 ans a été arrêté pour son implication dans l’enregistrement et la publication sur les réseaux sociaux d’une séquence vidéo contenant de fausses allégations sur un cas présumé de coronavirus.

Quelques minutes après l’annonce, le 19 mars au soir, de l’état d’urgence sanitaire dans le pays, un document circulant sur les réseaux sociaux a été présenté comme celui nécessaire aux sorties pour les cas de force majeure. Selon le ministère de l’Intérieur, il s’agit d’un faux, d’autant plus qu’il contient des passages suggérant qu’il a été repris du document d’usage en France.

Les intox ont démarré dès le début de l'épidemie au Maroc

Avant même l’annonce du premier cas confirmé du coronavirus au Maroc, plusieurs fausses informations ont été relayées via Internet. Le 23 février dernier, le ministère de la Santé a ainsi démenti une intox, selon laquelle un ressortissant d’Afrique centrale et de l’ouest vivant à Nador aurait été diagnostiqué positif.

Trois jours plus tard, c’est depuis l’Université internationale de Rabat (UIR) que la panique s’est emparée de parents d’étudiants, après le relais d’une vidéo montrant une intervention des secours, puis la propagation d’informations sur un cas souffrant de fièvre. Celui-ci s’est avéré négatif.

Les prochains jours devraient foisonner de fausses informations et rumeurs. De quoi pousser chacun d'entre nous à redoubler de vigilance, en évitant de partager une information non vérifiée même si elle provient d'un ami proche, et en privilégiant les sources officielles. Ne soyons pas des vecteurs de contamination ! 

Article modifié le 2020/03/20 à 12h08

Bilan Coronavirus dans le monde
95 555 481
Contaminations
2 040 083
Décès
52 634 833
Guérisons
 
Contaminations
Morts
États-Unis
24 074 658
398 981
Inde
10 581 823
152 556
Brésil
8 511 770
210 299
Russie
3 552 888
65 059
Royaume-uni
3 443 350
90 031
France
2 972 889
70 826
Turquie
2 392 963
24 161
Italie
2 390 102
82 554
Espagne
2 336 451
53 769
Allemagne
2 059 382
47 263
Colombie
1 923 132
49 004
Argentine
1 807 428
45 832
Mexique
1 649 502
141 248
Pologne
1 438 914
33 407
Afrique du sud
1 346 936
37 449
Iran
1 336 217
56 886
Ukraine
1 201 894
21 847
Pérou
1 060 567
38 770
Pays-Bas
930 147
13 157
Indonésie
917 015
26 282
Tchéquie
891 852
14 449
Canada
719 601
18 129
Roumanie
695 153
17 271
Belgique
679 771
20 472
Chili
673 698
17 546
Irak
609 029
12 953
Israel
558 249
4 044
Portugal
556 503
9 028
Bangladesh
528 329
7 922
Suède
523 486
10 323
Pakistan
523 011
11 055
Philippines
502 736
9 909
Suisse
499 931
8 792
Maroc
460 144
7 977
Autriche
394 939
7 122
Serbie
374 111
3 771
Arabie Saoudite
365 099
6 329
Hongrie
352 703
11 409
Japon
335 605
4 366
Jordanie
315 544
4 153
Panama
299 361
4 828
Népal
267 644
1 965
Emirats Arabes Unis
256 732
751
Liban
255 956
1 959
Georgie
247 915
2 958
Equateur
231 644
14 322
Azerbaidjan
227 391
3 022
Biélorussie
227 360
1 591
Croatie
225 128
4 655
Slovaquie
224 385
3 526
Kazakhstan
216 964
2 891
Bulgarie
212 383
8 565
République Dominicaine
194 966
2 448
Danemark
190 574
1 806
Bolivie
188 733
9 680
Costa Rica
186 016
2 458
Tunisie
181 885
5 750
Irlande
174 843
2 616
Lituanie
167 992
2 469
Arménie
164 676
2 998
Malaisie
161 740
605
Koweit
158 244
948
Egypte
157 275
8 638
Moldavie
153 112
3 267
Gaza
152 555
1 726
Slovénie
149 424
3 206
Guatemala
149 146
5 278
Grèce
148 925
5 488
Qatar
147 504
248
Honduras
134 938
3 368
Birmanie
134 795
2 973
Oman
132 011
1 514
Ethiopie
131 546
2 033
Paraguay
122 588
2 518
Vénézuela
120 444
1 112
Bosnie/Herzégovine
118 083
4 486
Nigeria
112 004
1 449
Libye
109 869
1 698
Algérie
104 092
2 840
Kenya
99 227
1 734
Chine
98 164
4 798
Bahreïn
97 940
360
Macédonie
88 992
2 715
Kirghizistan
83 178
1 387
Ouzbekistan
78 036
619
Corée du sud
73 115
1 283
Albanie
67 982
1 281
Singapoure
59 127
29
Norvège
59 034
521
Ghana
58 065
352
Lettonie
55 908
983
Kosovo
55 851
1 410
Montenegro
55 803
746
Afghanistan
54 062
2 343
Sri Lanka
53 750
270
El Salvador
51 437
1 498
Luxembourg
48 890
557
Finlande
40 505
618
Zambie
38 207
559
Ouganda
38 085
304
Estonie
37 344
333
Uruguay
32 863
319
Namibie
30 753
293
Chypre
29 130
175
Australie
28 731
909
Cameroun
28 010
455
Zimbabwe
27 892
773
Mozambique
27 446
249
Soudan
26 279
1 603
Cote d'Ivoire
25 304
142
Sénégal
23 224
526
Congo (Kinshasa)
21 060
634
Angola
18 926
439
Botswana
18 630
88
Cuba
18 443
173
Madagascar
18 301
273
Mauritanie
16 081
403
Malta
15 742
241
Maldives
14 582
49
Jamaique
14 274
326
Guinée-Bissau
14 165
81
Tajikistan
13 308
90
Eswatini
13 187
384
Syrie
13 132
841
Cabo Verde
13 046
120
Malawi
13 027
321
Thailande
12 594
70
Belize
11 592
282
Rwanda
11 259
146
Haiti
10 907
240
Gabon
10 019
66
Burkina Faso
9 352
105
Andorre
9 083
91
Bahamas
8 067
175
Mali
7 855
311
Congo (Brazzaville)
7 709
114
Suriname
7 624
145
Trinité-et-Tobago
7 399
132
Lesotho
7 018
101
Guyane
6 931
170
Nicaragua
6 152
167
Islande
5 970
29
Djibouti
5 905
61
Guinée équatoriale
5 365
86
République Centrafricaine
4 973
63
Somalie
4 744
130
Togo
4 324
74
Niger
4 204
145
Gambia
3 933
128
Sud Soudan
3 703
63
Benin
3 413
46
Sierra Leone
3 014
77
Tchad
2 919
113
Saint-Marin
2 787
65
Guinée-Bissau
2 509
45
Liechtenstein
2 395
50
Nouvelle-Zélande
2 262
25
Yémen
2 113
612
Liberia
1 896
84
Erithrée
1 877
6
Comores
1 769
49
Vietnam
1 539
35
Mongolia
1 536
2
Burundi
1 245
2
Monaco
1 212
7
Sao Tome and Principe
1 142
17
Barbade
1 095
7
Taiwan*
862
7
Bhutan
843
1
Papua New Guinea
834
9
Seychelles
746
2
Diamond Princess
712
13
Sainte-Lucie
621
8
Maurice (Ile)
556
10
Tanzanie
509
21
Saint Vincent and the Grenadines
494
1
Cambodge
441
0
Antigue et Barbuda
189
6
Brunei Darussalam
174
3
Grenada
139
1
République Dominicaine
110
0
Fidji
55
2
Timor-Leste
52
0
Laos
41
0
Saint Kitts and Nevis
35
0
Holy See
27
0
Iles Salomon
17
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
4
0
Samoa
2
0
Vanuatu
1
0
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/