Menu

Interview

TV5 Monde : Une application mobile pour apprendre le français

TV5 Monde a choisi l'Université Mohammed V à Rabat, où se déroule la 2è conférence internationale sur la francophonie économique, organisée par l'Observatoire de la francophonie économique (OFE) de l'université de Montréal, pour annoncer le lancement d'une nouvelle application mobile pour l'apprentissage du français. Directrice adjointe en charge de la promotion et de l’enseignement du français à TV5 Monde, Evelyne Pâquier nous parle de ce projet qui a bénéficié d’un budget de 250 000 euros. INTERVIEW.

Publié
crédit / TV5 Monde
Temps de lecture: 3'

Comment se fait-il qu’une chaîne de télévision investisse dans l’apprentissage des langues et du français en particulier ?

TV5 Monde est la chaîne de la francophonie. Entre autres outils pour la promotion de la langue française, elle a décidé de développer un dispositif pour les professeurs et pour les personnes qui apprennent le français. Il y a près de 25 ans, des enseignants nous avaient signalé leur utilisation d’émissions, comme la météo, pour apprendre les chiffres en français à leurs élèves, les aider à reconnaître des noms de pays... L’idée nous a beaucoup plu et nous nous sommes dit que les professeurs de français sont les meilleurs prescripteurs pour la diffusion de la langue française.

Le dispositif est né à ce moment-là. Au fil des années, il est devenu numérique. Ce sont trois outils principaux, à savoir un site pour les enseignants, un pour les apprenants et une application mobile.

Justement, vous venez de lancer l’application. Quel est son objectif ?

L’application est née à un moment où, technologiquement, nous pouvions adapter notre approche pédagogique à partir d’un nouvel outil. Cette application vient répondre à de nouveaux usages. Tout le monde a un téléphone portable. Beaucoup n’ont ni ordinateur ni tablette. Nous notons une très forte augmentation des connexions sur notre site à partir de téléphones. Donc nous nous sommes dit que le moment était venu pour produire une application native, de proposer un contenu adapté à un usage sur des petits écrans et simple à utiliser.

C’est un outil qui complète votre travail en amont avec les enseignants de français ?

Oui, ce sont des contenus qui viennent en complément d’autres manières d’enseigner et d’apprendre la langue française. Le positionnement de TV5 Monde, c’est la compréhension orale, apprendre à comprendre le français tel qu’il est parlé partout dans le monde par des locuteurs natifs de tous horizons. En complément de cela, pour maîtriser une langue, il faudra certainement travailler la grammaire, communiquer à un moment ou à un autre dans des situations d’échange, réellement ou virtuellement, mais avec d’autres interlocuteurs.

Cela n’est pas proposé par TV5 Monde, donc c’est un outil parmi d’autres, qui a la force de proposer des vidéos, des émissions de tout le monde francophone, le montrer en immersion et apprendre à connaître tous les francophones, où qu’ils soient, où qu’ils vivent et quoi qu’ils disent.

Dans votre brochure, vous parlez de 6 000 enseignants qui sont formés par TV5 Monde, mais vous avez aussi un programme de labellisation, pour certains professeurs qui pourraient eux-mêmes former d’autres. Où en êtes-vous par rapport à cette formation en Afrique et notamment au Maroc ?

Nous formons de nombreux professeurs de français, très souvent lors de congrès et de séminaires, mais aussi lors d’ateliers mis en place par des institutions précises, comme les Instituts français, les Alliances françaises et les associations. Nous avons donc créé un réseau de formateurs et de formatrices labellisés. Ils suivent des stages longs, au terme desquels ils sont évalués. En fonction de leur prestation, nous estimons s’ils sont aptes ou non à former eux-mêmes d’autres professeurs.

Au Maroc, il existe une quinzaine d’enseignants dans le secondaire et l’universitaire, qui ont suivi ces formations et qui se rendent dans différentes villes du pays, pour montrer à d’autres professeurs comment utiliser ces outils.

Ces enseignants ont un grand avantage, par rapport à notre équipe parisienne, puisqu’ils connaissent le terrain. Ils connaissent leur monde éducatif, leurs classes, leurs élèves et la culture éducative de leur pays. Ils sauront donc mieux choisir que nous les contenus, les manière de faire comprendre en quoi c’est un élément important ou non et à quel moment l’utiliser dans le processus d’apprentissage.

Il est important pour les apprenants de sanctionner leur apprentissage de la langue par des tests. Sur le site Internet, vous en proposez pour préparer les utilisateurs à ce type de concours, mais sur l’application non. Ce sera introduit, dans l’avenir ?

Nous y réfléchissons. Il est possible en effet que nous proposions dans cette application une autre, pour l’entrainement au test de connaissance du français, qui existe aujourd’hui sur le site https://apprendre.tv5monde.com/fr. Nous réfléchissons à la question avec France Education International, qui créée les items et délivre ces tests.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/