Menu

Environnement Publié

Taghazout Bay : Les décombres des constructions non-conformes rejetées dans un lit d’oued

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Initialement plébiscitée pour donner l’exemple de la lutte contre la construction non-conforme sur les côtes touristiques, la destruction de certaines structures du projet de Taghazout Bay, près d’Agadir, pourrait virer au danger environnemental. C’est ce que montre une vidéo, relayée par le site d’information arabophone Lakome d’après des militants écologistes locaux.

En effet, celle-ci montre que les décombres des bâtiments mis à terre sont déversés plus loin, dans un espace qui constitue le lit d’oued Tamghart (commune d’Aourir). Pour l’instant, le lit paraît sec, mais dans la région du sud du Maroc, les grands crus saisonniers regagnent souvent leurs passages naturels, provoquant parfois de grands drames lorsque les normes urbanistiques et environnementales ne sont pas respectées.

Pour cette raison, les mêmes sources citées par Lakome expriment leur surprise et leur stupéfaction du traitement donné aux suites de ces destructions par les autorités locales. Qualifiant les faits de «danger écologique», elles estiment qu’«on a mis fin à des irrégularités [de construction, ndlr] par une mesure encore plus problématique» qui menace l’environnement, dans une zone entourée d’habitations et de terres agricoles.

Samedi 8 février lors d’un déplacement à Agadir, le roi Mohammed VI s’est rendu dans la station de Taghazout Bay pour une visite non programmée. Huit jours plus tard, les démolitions ont commencé pour non-conformité au Code de l’urbanisme et aux plans initiaux du projet.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate