Menu

Politique Publié

Andalousie : L’extrême gauche vent debout contre une décoration accordée à André Azoulay

Temps de lecture: 1'
André Azoulay, Conseiller du roi Mohammed VI. / DR

Juan Marin, le vice-président du gouvernement autonome de l’Andalousie, a annoncé le lundi 24 février la décoration d’André Azoulay de la médaille de Solidarité et de la Concorde. Une distinction qui a fait immédiatement sortir de ses gonds le bloc d’opposition Adelante, une coalition de formations d’extrême gauche créée en 2018 et menée par Podemos.

Une fois de plus, le Sahara est à l’origine de la colère. Leur porte-parole au Parlement régional, José Ignacio García, ne se prive pas de le mentionner. Dans un communiqué relayé par des médias ibériques, il a qualifié le conseiller du roi Mohammed VI de «banquier impliqué dans les plans du pays africain dans l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental».

André Azoulay est, en effet, le président de la Fondation des Trois cultures et de la méditerranée, qu’accueille le pavillon marocain installé lors de l’exposition universelle de Séville de 1992. Depuis son lancement en 1998, l’instance œuvre pour la promotion du dialogue, de la paix et de la coexistence entre les peuples de la Méditerranée.

Le conseiller du roi a été reçu, le 7 mai 2019, au siège du gouvernement régional à Séville, par le président de l’Andalousie Juanma Moreno.

La sortie du groupe Adelante est semblable à la réaction du député Jon Iñarritu, de la formation indépendantiste basque Bildu très proche du Polisario, à la décoration accordée en septembre 2019 par le gouvernement espagnol à Abdellatif Hammouchi du Grand-Croix de l’Ordre du mérite de la Garde civile.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate