Menu

Politique Publié

Le débat sur les retraites parlementaires menace les institutions, déclare El Malki

Temps de lecture: 1'
Habib El Malki, président de la Chambre des représentants. / DR

Le président de la Chambre des représentants Habib El Malki a défendu, jeudi, la légitimité des retraites des parlementaires, considérant les appels à son annulation comme une «campagne populiste et de sabotage des institutions».

Lors d'une conférence de presse tenue par la Chambre basse à Rabat, l’USFPiste a dit croire «à la légitimité (…) des retraites parlementaires, contrairement à certaines exigences populistes qui visent à réduire l'importance des institutions». «Un député a un statut juridique, il a été élu par des milliers de personnes qui représentent une partie de notre peuple et l’une de ses parties représentatives qui requiert un minimum de respect», a-t-il justifié, rapporte Lakome.

Le Maroc a pu devenir «une exception dans un environnement très turbulent, grâce à la garantie de notre système qui adopte la monarchie constitutionnelle, le pluralisme politique et syndical et la vitalité de la société civile. Réduire cela signifie se diriger vers l'inconnu comme certains pays proches et lointains de nous», a-t-il ajouté. El Malki d’avertir le public présent : «Nous ne vous impliquons pas dans cette campagne populiste, que je considère comme un sabotage des institutions.»

Pour rappel, la question des retraites des parlementaires a fait couler beaucoup d’encre au Maroc ces derniers mois.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com