Menu

Culture Publié

L’Association marocaine des caricaturistes se dit privée de la carte professionnelle de l’artiste

Temps de lecture: 1'
Le célèbre caricaturiste marocain Hamid Bouhali. / DR

Dans un communiqué parvenu ce vendredi à Yabiladi, les membres de l’Association marocaine des caricaturistes (AMC) se disent «surpris» que leurs noms «ne figurent pas dans la deuxième liste des bénéficiaires de la carte professionnelle de l’artiste» délivrée par le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports.

D’après l’AMC, c’est la deuxième fois que ses membres se voient privés de la carte professionnelle de l’artiste, «sans justification, ni explication de la part du ministère de tutelle». Et d’ajouter : «Cela suscite des soupçons quant aux raisons de ces comportements et amène à se demander s’il s’agit d’une omission involontaire ou d’un acte délibérément voulu, pour entres autre, contrer l’art de la caricature dans le royaume, en raison de sa portée critique.»

Le ministère aurait ainsi privé les caricaturistes «ayant une longue expérience bien attestée et dont la profession ait été explicitement mentionnée dans le décret spécifié pour les professions artistiques», mais aussi ceux diplômés de l’Institut national des Beaux-arts, légalement autorisés à obtenir la carte professionnelle de l’artiste.

L’AMC indique qu’elle «fait endosser l’entière responsabilité de cette injustice au ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, et souhaite l’intervention du ministre Monsieur Hassan Abiaba pour rendre justice aux caricaturistes dont les œuvres relèvent de l’art, qu’il faudrait valoriser au même titre que les autres formes d’expression artistique». Elle indique par ailleurs se réserver le droit d’«envisager des formes variées de protestation» ou un recours à la justice.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com