Menu

Société Publié

Agadir : La peine prononcée à l'encontre de Rachid Sidi Baba réduite en appel

Temps de lecture: 1'
Le militant des droits humains Rachid Sidi Baba. / DR

La cour d’appel d’Agadir a décidé ce jeudi de réduire la peine prononcée en première instance, en janvier dernier, à l’encontre du militant des droits humains Rachid Sidi Baba. Selon Al3omk, la cour l’a reconnu coupable d’«insulte à un fonctionnaire en exercice» mais l’a condamné à deux mois et demi de prison.

Le 2 janvier dernier, le tribunal de première instance de la ville de Tata l’avait condamné à une peine de six mois de prison, assortie d’une amende de 500 dirhams.  

Le 24 décembre dernier, le jeune homme avait été arrêté à la suite de la diffusion d’une vidéo en direct sur Facebook, alertant sur «des entrepreneurs émiratis qui dépouillent la région de ses richesses naturelles». Dans ce passage, Rachid Sidi Baba apparaît près de ce qui est communément appelé dans la région «le palais émirati», dans l’oasis d’Akka, à 60 kilomètres de Tata.

Depuis les lieux, le militant avait appelé à une manifestation devant ce site pour contester l’installation d’une propriété du prince héritier émirati sur des milliers d’hectares, représentant selon lui un danger pour l’équilibre écologique local de la faune et de la flore.  

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com