Menu

Economie Publié

Le Maroc informe l’OIE sur des cas de «peste caprine» détectés à Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a signalé une invasion de petits ruminants au Maroc, rapporte ce jeudi le portail AgriMaroc. Abderrahman El Abrak, directeur des Services vétérinaires du ministère de l’Agriculture du Maroc, a notifié le 7 février à l’OIE la détection de cette maladie, qui n’avait pas été notifiée par le royaume depuis 2015, rappelle-t-on.

Cette maladie aurait été détectée dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans une ferme caprine. De tous les animaux, 92 ont été testés positifs et 68 sont morts. «L’origine de l’infection est inconnue, mais d’après le gouvernement du Maroc, différentes mesures de contrôle ont commencé à être mises en œuvre. Certaines de ces mesures sont, entre autres, la "surveillance à l’extérieur et à l’intérieur de la zone de confinement, de quarantaine et de désinfection"», explique le portail.

Les autorités marocaines assurent aussi avoir lancé, le 17 janvier 2020, une campagne nationale de vaccination contre les petits ruminants nuisibles et la variole ovine. «Au 7 février 2020, un total de 4,6 millions de moutons et de chèvres avaient été vaccinés contre la peste des petits ruminants. Cette campagne se poursuit à l’échelle nationale», assure-t-on.

Et la même source de rappeler que la peste des petits ruminants (PPR), également appelée «peste caprine», est une maladie virale des chèvres et des moutons caractérisée par de la fièvre, des plaies buccales, de la diarrhée, une pneumonie et parfois la mort.

Faisant partie de la liste des maladies du Code sanitaire pour les animaux terrestres de l’OIE, la PPR nécessite une déclaration obligatoire à l’OIE conformément aux conditions établies dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres de l’OIE, conclut le portail.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com